À la une - septembre 6, 2019 12:57

Un sans-faute pour les Bleus

Publié par

La première phase de l’équipe de France de basket lors de la Coupe du monde a tout d’un parcours parfait. Trois matches, trois victoires pour un groupe où la bonne humeur est au rendez-vous. De bon augure avant d’attaquer un 2etour semé d’embûches.

Jamais dans son histoire, même à la belle époque de Tony Parker, l’équipe de France n’avait réussi un début de compétition aussi parfait lors d’une Coupe du monde. Loin d’une médiatisation digne de ce nom, l’équipe de France masculine n’avait sans doute pas la poule la plus difficile lors du premier tour mais son impression d’ensemble laisse augurer de belles choses. Dans le sillage de son nouveau duo Evan Fournier-Rudy Gobert, les Bleus ont marqué le début de la compétition. Battre l’Allemagne, la Jordanie et la République Dominicaine n’a rien d’un exploit mais le jeu proposé par les coéquipiers de Capitaine Batum repose sur deux valeurs essentielles. Une défense bien en place et une adresse extérieure présente forgent l’identité d’une équipe où chacun se met au service du collectif.

Un monde enchanteur pour certains mais surtout des bases pour avancer dans une compétition au format étrange pour ne pas dire plus. Lors de la 2ephase qui débutera samedi face à la Lituanie pour la France puis lundi face à l’Australie, l’intensité et la pression vont sensiblement augmenter et permettre de connaître le véritable potentiel de ce groupe. Une victoire lors de ces deux rencontres permettrait aux Français d’atteindre les quarts de finale de la compétition. En cas de première place, ils pourraient même éviter la partie de tableau des USA qui restent, malgré une marge restreinte, les favoris de cette Coupe du monde.

Comme le reconnaît notre ambassadeur UNSS, Nicolas Batum : La Lituanie ? C’est une équipe assez solide, surtout à l’intérieur avec (Jonas) Valanciunas et (Domantas) Sabonis. Avec de très bons joueurs autour, à l’extérieur, et c’est très bien coaché. C’est sûr qu’on a connu des succès contre eux auparavant, mais c’est différent. C’est une (nouvelle) compétition, une équipe qui joue très bien au basket. Ça ne sera pas évident. Si on veut avancer, il faudra gagner ce match-là». Conscient de l’écueil qui se présente, Vincent Collet, le sélectionneur français illustre parfaitement ce qui attend son équipe : « Ce premier tour est de bon augure mais c’est comme le Tour de France. Bien géré la première semaine en plaine avant d’attaquer la montagne. Il va falloir qu’on monte encore notre niveau d’ici samedi pour un match contre la Lituanie qui s’apparente à un huitième de finale. »

LIENS :

FFBB

Coupe du monde basket 2019