À la une - février 22, 2017 2:34

Stéphane Arias : «Rendre le sport le plus accessible à tous »

Publié par

Comme plusieurs villes, Montpellier accueillera le 8 mars prochain l’évènement « La Lycéenne Maif Run », course spécialement réservée aux filles. A cette occasion, Stéphane Arias, directeur régional, nous explique ce qui attend tous les participants lors de cette journée exceptionnelle.

 

1°) Pour sa première édition, La Lycéenne sera un evènement commun dans de nombreuses villes de France. Pourriez-vous nous expliquer ce qui se prépare dans votre région?

aseu-montpellier-09092015-1 Tout d’abord, cela aura lieu dans un endroit symbolique de Montpellier, la place de la Comédie, l’Esplanade Charles de Gaulle. Après Paris, Montpellier est la deuxième ville sportive de France et soutient totalement ce projet. En choisissant une date forte, le 08 mars, journée de la Femme, cela va offrir à 500 lycéennes le plaisir de partager une après-midi de sport, d’animation et de fêtes. Voici, résumés, les ingrédients de cette action LaLycéenne dans l’académie de Montpellier. Avec Christine Jullien et l’ensemble des services UNSS, nous préparons ce rendez-vous aux côtés de la direction des sports de la ville. Loin d’être isolés, nous sommes associés au comité départemental olympique et sportif, au MUC Omnisports et à la MAIF. Ensemble, le programme proposé sera à la hauteur de l’enjeu de la pratique sportive du plus grand nombre de jeunes.

 

2°) La journée du 8 mars se veut symbolique. L’UNSS continue de progresser concernant la féminisation de ses activités. Quel regard portez-vous sur cette évolution?

Dans les académies, la féminisation passe par un renouvellement des activités sportives proposées et par un rafraîchissement des formules. Les 25/40 ans pratiquent le UNSS Musculation, courent en communauté et investissent les pratiques de pleine nature. Le sport scolaire doit créer du lien avec ce phénomène, tous les jeunes seront gagnants et en premier lieu les filles. La féminisation guide notre travail quotidien et les grands événements partagés comme la Lycéenne participent à developper la pratique sportive des filles.

 

vue-densemble-comedie3°) Cette notion de partage semble se développer de plus en plus. Que pensez-vous de l’idée même de cette
course qui va mêler des licenciées et des non-licenciées?

Vous serez sans doute d’accord avec moi si j’avance qu’il est difficile de developper la présence des filles sur nos organisation
UNSS si elles ne sont accessibles qu’à celles qui sont déjà licenciées. Partager une journée de sport scolaire UNSS, c’est se préparer ensemble, se déplacer, s’engager dans la course ou l’atelier sportif, s’encourager et fêter les réussites ensemble. Ces découvertes par les filles les plus éloignées du sport seront les meilleurs déclencheurs d’une pratique régulière.

 

4°) Quelles sont les personnalités qui seront présents lors de l’évènement dans votre région?

Maxime Dereymez et Denitsa Ikonomova

5°) Avez-vous une chose à rajouter concernant un élément particulier lié à cet évènement?

Oui, que c’est au travers d’événements de ce type, que le sport scolaire gagne en reconnaissance et renforce son rôle afin de rendre le sport plus accessible.

 

 

LIENS :

 

UNSS Hérault facebook

 

 

 

https://unss.org/blog/la-lyceenne-maif-run-levenement-du-8-mars/