À la une - octobre 19, 2016 10:02

Nicolas Nampli et Ines nous racontent leur Danone Cup

Publié par

 

Créée en 2011, l’Association sportive scolaire de football d’Aulnay-sous-Bois et de Bobigny a eu le plaisir de participer à la Danone Cup dimanche dernier. Une équipe entraînée notamment par Nicolas Nampli, qui vit au féminin les joies du football. Rencontre avec Nicolas et Ines, élève de 5e qui ont vécu la Danone Nations Cup de l’intérieur.

 

As féminine Aulnay-sous-Bois/Bobigny (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

As féminine Aulnay-sous-Bois/Bobigny
(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

1°) Nicolas, quelle a été votre réaction à cette idée d’être présent pour jouer au Stade de France lors de la Danone Cup?

 

Je me suis dit que c’était une chance unique pour mes filles de fouler la pelouse du stade de France et qu’elles ne le feraient sûrement qu’une fois dans leur vie.

 

2°) Pouvez-vous nous présenter votre AS et nous dire ce qui est mis en place pour développer le football féminin?

 

Pour la 5ème année consécutive, ma section sportive est uniquement féminine. Elle comporte 31 élèves. Mon collègue qui s’occupe de l’AS établissement a déjà 21 inscrites. Nous avons décidé de renouveler le projet en n’ouvrant cette activité qu’aux filles pour développer le football féminin. Nous effectuons au moins une sortie dans l’année (stade de France ou stade Charléty) pour que les filles développent leur culture footballistique et voient les joueurs qu’elles connaissent déjà. Il y a quelques semaines, nous avons d’ailleurs assisté à une émission sur Bein Sport (football show).

 

3°) Il existe de plus en plus d’évènements sportifs autour du football féminin. Quel regard portez-vous sur tout ça?

 

Le fait qu’il y ait de plus en plus d’événements autour du football féminin est le meilleur moyen de développer sa pratique. Je trouve cela évidemment très positif. Certains préjugés sont encore tenaces. Plus l’égalité d’accès à la pratique sera mise en avant, et plus les filles s’engageront dans ces activités. Les résultats des clubs français en Ligue des Champions (PSG et Lyon), ainsi que de l’équipe de France féminine lors des compétitions internationales, entrainent une médiatisation plus importante du football féminin qui contribue à son essor. Faire découvrir cette activité, historiquement masculine, aux filles à l’UNSS permet progressivement aux clubs d’ouvrir des sections féminines.

 

4°) Quels sont vos objectifs et vos projets dans les mois à venir au sein de votre AS?

 

Mon objectif principal est de parvenir à augmenter mes effectifs en section, au niveau 4ème et 3ème l’année prochaine, en tentant de maintenir la même motivation chez mes joueuses malgré l’entrée dans l’adolescence. Je travaille à ce que de plus en plus d’élèves s’inscrivent en club de manière à améliorer nos résultats en championnat et que cela puisse aussi bénéficier au club. J’essaie de développer également des compétences au niveau de l’arbitrage et d’insister sur la nécessité de travailler à l’école pour réussir plus tard. Le 11 novembre prochain, nous nous rendrons au stade de France pour assister au match France-Suède. Dans ce cadre, les élèves vendent des tickets de tombola pour financer ce projet.

 

Interview d’Ines 5ème4 au collège République 

As féminine Aulnay-sous-Bois/Bobigny VS District Val de Marne (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

As féminine Aulnay-sous-Bois/Bobigny VS District Val de Marne
(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

 

1 – Quelle a été ton impression en jouant au Stade de France?

C’était impressionnant. Je ne pensais pas que j’allais jouer un jour sur la pelouse où jouent les grands joueurs. Y avait pleins de spectateurs, c’était stressant mais c’était une chance unique.

 

2 – Trouves-tu intéressant que l’on imagine un tournoi féminin comme celui des garçons lors des prochaines Danone Cup?

C’est intéressant pour montrer  qu’il n’y a pas que les garçons qui peuvent jouer au foot. Le foot, c’est aussi fait pour les filles.

 

3 – Pourquoi as-tu choisi de faire du football?

J’aime bien le foot et ma sœur y joue également dans la section. On veut montrer que le foot n’est pas fait uniquement que pour les garçons.

 

LIENS :

Danone Nations Cup

Retrouvez en images la Danone Nations Cup 2016