À la une - avril 19, 2017 11:55

NBA : la saison des records

Publié par

Rarement une saison régulière de NBA aura été aussi mouvementée. Entre les 42 triples-doubles de Russell Westbrook, les 13 paniers à 3 points sur un match de Stephen Curry, les 70 points du gamin de 20 ans Devin Booker, l’histoire a écrit de nouvelles lettres de noblesse. Au milieu de tout ça, nos Frenchies auront connu une année plus mitigée.

 

Les Français :

Deuxième plus grosse délégation non US, la France est implantée en NBA et cela ne risque pas de changer. Cette saison, il était 11 à avoir un contrat garanti dans la grande ligue américaine. Evidemment, si certains vont poursuivre l’aventure des play-offs, pour d’autres, la saison a été longue et parfois éprouvante. 6 (Tony Parker, Rudy Gobert, Boris Diaw, Kevin Seraphin, Joffrey Lauvergne, Ian Mahinmi) sont encore en lice pour tenter d’aller décrocher le graal suprême.

 

batumPour Nicolas Batum, ambassadeur UNSS, Evan Fournier (double champion de France UNSS minimes), Joakim Noah, Alexis Ajinça et Timothé Luwawu, le dernier venu, l’heure est plutôt aux vacances forcées. Malgré leur rang de meilleurs marqueurs français de la saison, Nicolas Batum (15,1 points par match) et Evan Fournier (17,2 points) n’auront jamais eu l’occasion de porter leur équipe vers les play-offs. Et même si la saison régulière offre son lot d’émotions, il faut bien avouer que la NBA tire la quintessence de son art au moment des play-offs où tout devient plus compliqué, plus serré, plus athlétique.

Alors qu’une finale Cleveland-Golden State, version 3, est annoncée par de nombreux observateurs, nous avons choisi quelques chiffres clés pour illustrer la saison régulière 2016/2017. Ça décoiffe !

 

 42

C’est le chiffre de l’année. A part les 100 points dans un match, œuvre de Wilt Chamberlain, le nombre de triple-double réalisé par Russell Westbrook en 81 matches joués est tout simplement hallucinant, monstrueux. Il a dépassé le mythique Oscar Robertson, auteur de 41 triples-doubles lors de la saison en 1961-62. Sa performance risque de rester longtemps dans les livres d’histoire. 55 ans comme l’ancien record ?

67

Les Warriors de Golden State se sont imposés 67 fois cette saison. Avec l’arrivée de Kevin Durant cet été, nous ne pouvions qu’imaginer que leur record de victoires en saison régulière ( 73 victoires-9 défaites ) serait éventuellement égalé ou battu, mais, malgré une saison tout de même exceptionnelle, les Warriors de Steph Curry n’ont réussi qu’à s’imposer 67 fois cette année. Ils terminent avec le meilleur bilan de toute la ligue et partent donc favori pour remporter le titre.

9

Les grandes équipes ne meurent jamais. Boston n’est pas seulement le club le plus titré du basket américain, c’est une franchise qui cherche constamment l’excellence. Cela faisait 9 ans que Boston ne s’était pas retrouvé 1er de la conférence Est. Menés par Isaiah Thomas qui réalise sa meilleure saison, les Celtics ont su faire face aux Cleveland Cavaliers de Lebron James malgré 3 défaites en 4 matchs contre ces derniers. L’arrivée d’Al Horford et la très bonne saison d’Avery Bradley ont contribué à la réussite de l’équipe. La dernière fois que Boston a fini premier de la conférence Est, il a conquis son 17e titre NBA.

70

A peine 20 ans et déjà une insolence à couper le souffle. Devin Booker, gueule d’ange, a tout déchiré le 25 mars dernier face à Boston en enquillant 70 points. Il devient le plus joueur de l’histoire à inscrire plus de 60 points dans une rencontre. Même Michaël Jordan n’a jamais réussi à atteindre une telle barre, bloquant son compteur à 69 points.

13

On l’attendait, il l’a fait. Stephen Curry a “encore” battu un record cette saison. En effet, il devient le joueur qui a réalisé le plus de 3 points en un match avec 13 tirs primés. Kobe Bryant détenait le record avec 12 trois points réalisés le 7 janvier 2003 où il inscrivit d’ailleurs 81 points contre Seattle. Paradoxalement, c’est lors d’une saison très moyenne en terme d’adresse avec 41,2% de réussite à 3 points cette saison que Steph Cyrry a réalisé ce record.

30

Le Heat de Miami a réalisé une deuxième partie de saison contraire à la première. En effet, le début de saison du Heat fut très compliqué ( 11 victoires-30 défaites ) mais ils ont réussi à se relever et ont inversé leur bilan de première partie de saison ( 30 victoires-11 défaites ). Malheureusement, leur réveil fut trop tardif et les playoffs leurs échappe de peu car avec les Bulls de Chicago, ils partagent le même bilan ( 41 victoires- 41 défaites ).

117

Cette saison NBA fut riche en performance individuelle et notamment, en triple-double. On en comptabilise d’ailleurs 117. Si Russell Westbrook en a réalisé 36% à lui tout seul, James Harden ( 18% ), Lebron James ( 11% ) et de nombreux autres joueurs ( 29% ) ont ainsi permis de vivre cette saison record. Le précédent était de 78 sur une saison en 1987-1988.

30 000

Dirk Nowitzki a récemment confirmé qu’il remettrait le couvercle pour une 20ème saison en NBA, ce qui pourrait lui permettre d’augmenter son nombre de points en carrière dont le cap des 30 000 points a été franchi cette saison. Le 7 mars dernier, c’est contre les Lakers que l’Allemand a réussi à dépasser ce stade. Il a alors rejoint un club de 5 légendes de la NBA ayant inscrit 30 000 points ou plus : Kareem Abdul-Jabbar (38 387), Karl Malone (36 928), Kobe Bryant (33 643), Michael Jordan (32 292) et Wilt Chamberlain (31 419). Il faut rappeler le total de points dépend souvent du nombre d’années jouées dans la grande ligue. En moyenne par match, le grand Dirk tourne à 21,7 points par match en carrière. Cela reste à distance respectable de Michaël Jordan (30,1) tout comme Wilt Chamberlain (30,1 points).

 

westbrook

 

LIENS :

Nicolas Batum twitter

Evan Fournier twitter

FFBB