À la une - janvier 10, 2019 8:00

Mondial de hand : Un triplé pour l’histoire ?

Publié par

Double tenant du titre et vainqueur de quatre des cinq dernières championnats du monde, l’équipe de France masculine de handball se présente en Allemagne et au Danemark avec l’étiquette de favorite lors du Mondial qui débute ce jeudi. La force de l’habitude pour les sextuples champions du monde…

 

« A chaque nouvelle compétition, on remet tous les compteurs à zéro. C’est valable à n’importe quel niveau, qui plus est pour le très haut niveau », avance Didier Dinart, sélectionneur d’une équipe de France motivée à l’approche d’un nouveau rendez-vous planétaire. Depuis 2009, les Bleus ont toujours triomphé sauf en 2013 en Espagne, seule sortie de route d’une formation qui tutoie les sommets depuis tant d’années. La France du hand n’a de cesse de nous enchanter. Après les filles sacrées pour la première fois lors d’un Euro en décembre dernier, les garçons, privés de Nikola Karabatic blessé dans un premier temps mais toutefois inscrit sur la liste des joueurs sélectionnable en cours de compétition, auront à cœur de prolonger leur hégémonie.

 

L’an dernier, lors de l’Euro, les Bleus avaient chuté, un peu à la surprise générale, face à une équipe d’Espagne inspirée. Une défaite que personne n’a oubliée dans un groupe qui ne se nourrit qu’à la force de titres et de récompenses. «Nous avons conscience que ce genre de compétition se joue sur la régularité et la capacité à élever son niveau de jeu dans les moments clés, avance Cédric Sorhaindo, un des tauliers du groupe. L’an passé, on jouait bien, peut être trop bien avant les demi-finales et cela a peut être joué dans nos têtes. » On apprend toujours dans la défaite et cela doit forger le mental tricolore lors de ce mondial.

 

Pour plusieurs de nos ambassadeurs, Nedim Remili, Luc Abalo et éventuellement Nikola Karabatic, la concurrence dans ce mondial viendra encore principalement des équipes européennes et notamment des deux équipes qui vont accueillir l’épreuve, l’Allemagne et le Danemark sans oublier l’Espagne, championne d’Europe l’an passé. Didier Dinart a communiqué jusque là une liste de 17 joueurs mais ils ne seront que 16 en piste pour le premier match face au Brésil ce vendredi. Une campagne mondiale particulière mais toujours aussi excitante pour un « groupe homogène et qui vit bien ensemble », comme l’affirme Luc Abalo, l’un des anciens du groupe France. Pour cette équipe aux 6 étoiles mondiales, le rendez-vous rêvé se situe le 27 janvier, date de la finale, du côté de Herning, commune de 85 000 habitants dans la région de Jutland-Central. Une victoire qualifierait d’ailleurs directement le vainqueur pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Un périple pour un nouveau titre mondial, les Bleus sont des habitués…

 

La liste des joueurs retenus au Mondial :

Gardiens : Cyril Dumoulin, Vincent Gérard
Ailiers gauches : Mathieu Grebille, Michaël Guigou, Kentin Mahé
Arrières gauches : Romain Lagarde, Timothey N’Guessan
Demi-centre : Nicolas Claire
Pivots : Ludovic Fabregas, Luka Karabatic, Cédric Sorhaindo
Arrières droits : Adrien Dipanda, Nedim Remili, Dika Mem
Ailiers droits : Valentin Porte, Luc Abalo, Melvyn Richardson

 

Le programme de la compétition pour ne rien rater de ce mondial :

 

LA COMPÉTITION
Les quatre groupes :

Groupe A – Mercedes-Benz Aréna à Berlin (All) : France – Russie – Allemagne – Serbie – Brésil – Corée
Groupe B – Halle Olympique à Munich (All) : Espagne – Croatie – Macédoine – Islande – Bahreïn – Japon
Groupe C – Jyske Bank Boxen à Herning (Dan) : Danemark – Norvège – Autriche – Tunisie – Chili – Arabie-Saoudite
Groupe 4 – Royal Arena à Copenhague (Dan) : Suède – Hongrie – Qatar – Argentine – Égypte – Angola

 

Le programme de l’équipe de France :
Matches du Tour Préliminaire à Berlin (Mercedes Benz Aréna) :

Vendredi 11 janvier à 20h30 : Brésil – France (en direct sur beIN 3)
Samedi 12 janvier à 20h30 : France – Serbie (en direct sur beIN 3 et TMC)
Lundi 14 janvier à 20h30 : France – Corée (en direct sur beIN 1)
Mardi 15 janvier à 20h30 : Allemagne – France (en direct sur beIN 1)
Jeudi 17 janvier à 20h30 : France – Russie (en direct sur beIN 1)

 

La formule :
26ème Championnat du monde masculin IHF avec 24 équipes.
– Le tour préliminaire est disputé par les 24 équipes (4 groupes de 6 équipes) dans les villes allemandes de Berlin et de Munich, et les villes danoises d’Herning et de Copenhague, du 10 au 17 janvier.
– Les trois meilleures équipes de chaque groupe se qualifient pour le tour principal avec les points acquis face aux équipes qualifiées (2 groupes)  à Cologne et à Herning du 19 au 23 janvier.
– Les équipes classées 1e, 2e et 3e du groupe A croisent avec celles du groupe B, idem pour C et D.
– Les équipes classées 4e, 5e et 6e jouent la Coupe du Président à Cologne et à Copenhague, les 19 et 20 janvier.
– Les 2 meilleures équipes de chacun des deux groupes du tour principal se qualifient pour les demi-finales qui se tiennent à Hambourg le 25 janvier.
– La finale et le match pour le bronze se jouent à Herning le 27 janvier.