À la une - avril 20, 2017 11:26

Marie-Claude Fenoll : « Un honneur de m’avoir confié cette mission »

Publié par

La grande période des championnats du monde scolaire a débuté à travers la planète. Cette semaine, Marie-Claude Fenoll, Directrice départementale UNSS seine Saint Denis et chef de délégation accompagne l’équipe de France de natation à Budapest. Elle nous raconte ses attentes et ne cache pas son impatience de vivre cette expérience magnifique.

 

isf-natation1°) Marie-Claude, comment appréhendez-vous votre déplacement en tant que chef de délégation au championnat du monde de natation à Budapest?

 Ce déplacement pour l’ISF de natation à Budapest est une première expérience pour moi à ce niveau de compétition. Si je me suis posé beaucoup de questions à l’annonce de ma nomination comme chef de délégation, j’ai obtenu pas mal de réponses au moment de la journée de formation organisée par l’UNSS (en février) et bien compris les différents aspects de cette mission sur les plans technique, diplomatique et de la communication. Le sport scolaire français est très dynamique, il rayonne au niveau international et accompagner une équipe de France est une mission à ne pas négliger.

 

2°) Qu’attendez-vous de ce déplacement d’un point de vue sportif et culturel ?

Pour ce qui concerne mes attentes au point de vue sportif, à part prendre la mesure de l’importance de l’organisation d’un tel championnat je souhaite que les nageurs m’impressionnent par leurs performances. L’occasion me sera donnée également d’avoir des informations sur l’organisation du sport scolaire dans les différents pays participant à ce championnat.

Sur le plan culturel, la rencontre de tous ces jeunes de différentes nations va me permettre de vivre des moments intenses de partage, d’amitié et de fraternité, sans oublier la découverte de Budapest avec sa culture et son histoire.

 

3°) Quelles sont les ambitions de l’équipe de France présente à Budapest ?

Il m’est difficile de me prononcer objectivement sur les ambitions de l’équipe de France. Par contre, je sais que les nageuses et nageurs sont très bien préparés, qu’ils sont régulièrement confrontés à des compétitions de haut niveau et il ne fait aucun doute que chacune et chacun donnera le meilleur pour l’équipe. Les rapports entre les jeunes sont très bons et la cohésion de l’équipe n’est plus à démontrer. Toutes et tous iront chercher le meilleur classement pour la France.

 

4°) Cet ISF est un moment de partage et de convivialité. Pensez-vous que ce soit ça la clé de la réussite d’un bon ISF ?

Partage et convivialité sont importants dans ce type de compétition. S’ils ne sont pas la seule clef de la réussite, ils y contribuent largement, et il faut penser que ces championnats de haut niveau laissent un souvenir extrêmement marqué dans la tête des jeunes qui ont la chance de les vivre. A côté de la compétition, la rencontre et la fraternité entre les participants sont toujours très marqués. Le secret de la réussite réside aussi dans l’engagement sans faille des organisateurs.

 

5°) En tant que chef de délégation, quel rôle allez-vous jouer sur et hors des bassins?

Pour ce qui concerne mon rôle de chef de délégation, je serai le référent technique de l’équipe auprès des organisateurs afin que nageurs et coaches puissent gérer la compétition en toute tranquillité. Je travaillerai en liaison avec une jeune reporter pour tout ce qui concerne la communication, la transmission des résultats de l’équipe, le déroulement du championnat. J’ai aussi et surtout la mission de représenter la France et l’UNSS pendant cette rencontre internationale et l’idée d’échanger et de découvrir les savoir-faire et l’organisation du sport scolaire des autres pays est particulièrement séduisante pour la mise en place de relations éventuelles avec la France.

Enfin, c’est un honneur qui m’a été fait de me confier cette mission, je l’accomplirai avec cœur et conviction et elle sera, je n’en doute pas, particulièrement enrichissante.

 

LIENS :

ISF natation (Budapest 2017)

ISF

ISF twitter