Actualités, Championnat de France - juin 3, 2019 12:21

Marie-Ange Daffis : «Les valeurs éducatives de la compétition et de l’engagement sont au centre du processus »

Publié par

 

Du 3 au 7 juin, Valenciennes accueille les championnats de France badminton. Marie-Ange Daffis, DNA en charge de l’activité à l’UNSS, prend le temps de nous expliquer cette activité et les attentes liés à cet évènement important dans le calendrier.

 

Bonjour Marie-Ange, les championnats de France de badminton ont lieu cette semaine. Pouvez-vous nous dresser un bilan de cette activité au sein de l’UNSS ?

Effectivement, c’est le dernier Championnat de France de Badminton pour cette année 2019, il concernera les collégiens en équipe d’Etablissement, en Sport Partagé et en Excellence. Les championnats lycée dans toutes les catégories ont été organisés en mars dernier par le service régional UNSS de Lille et le LP en avril par celui d’Amiens.

Cela représente 7 championnats, en toute légitimé, au regard du nombre de participants importants. Pour chaque championnat nous qualifions :  27 équipes pour l’établissement, 27 pour l’excellente et une dizaine pour le Sport Partagé.

Quelques statistiques tirées de « l’UNSS en chiffres de 2017-2018 ». Le badminton est l’activité la plus pratiquée dans le domaine des sports de raquette devant les Tennis de Table et se place en 3èmeposition concernant l’ensemble des activités pratiquées à l’UNSS.

  • Les pratiquants :
  • Filles 67 392
  • Garçons 118 380
  • Nombre d’associations sportives : 5667 dont 3840 en collège, 1790 tous lycées confondus et 17 en établissement spécialisé.

 

On se rend compte que ce sport a toujours séduit les licenciés. Y a-t-il une explication à ce phénomène ?

La pratique du Badminton dans la continuité des programmes d’enseignement de l’EPS est une activité majeure à l’UNSS. La pratique en gymnase et les adaptations pour accueillir un grand nombre d’élèves sont multiples. A l’UNSS il est possible de pratiquer le Badminton dans des formes compétitives ou promotionnelles, ce qui laisse des adaptations dans les formats de compétition et qui rend l’activité accessible à tous. De plus, dans sa forme qualificative, comme toutes les activités à l’UNSS, le Badminton se joue en équipe ou un ensemble de sets sont comptabilisés (simple G, simple F, double mixte…)

Les formats proposés par la commission nationale mixte de Badminton ont retenu l’attention de nos partenaires fédéraux

 

Néanmoins, la passerelle entre UNSS et le côté fédéral est plus difficile. Que faudrait-il pour faire évoluer cette tendance ?

Nous avons des liens privilégiés avec la Fédération Française de Badminton. Le directeur technique national, Philippe LIMOUZIN, m’accompagnera lors du protocole du championnat de France des Collèges qui aura lieu à Valenciennes, organisé par le service départemental du Nord le 5 juin prochain.  Des passerelles importantes existent dans un cadre conventionnel concernant les équivalences de certification dans le domaine de l’arbitrage, la formation des Jeunes Arbitres, des enseignants référents académiques, et dans l’accompagnement des grands évènements organisés par l’une ou l’autre de nos fédérations.

Nous travaillons activement pour améliorer ces passerelles au niveau des territoires, au plus près des associations sportives et donc des élèves.

Autour d’un tel championnat de France, quel message aimeriez-vous que l’UNSS puisse envoyer à tous ces jeunes ?

Ce qui est important de montrer dans un championnat de France c’est que tout ce que l’UNSS prône à savoir, l’équité dans chaque type de compétition, le respect des règlements, la prise en compte du rôle de chacun et plus précisément des compétences développées par les élèves pour parvenir à ce niveau de compétitions en tant que joueurs qualifiés, coaches, arbitres, Jeunes Organisateurs, reporters, secouristes, brigades vertes est préservé. Les valeurs éducatives de la compétition et de l’engagement sont au centre du processus.

Un championnat de France doit être pris en charge par des élèves formés et accompagnés par les enseignants. Je ne minimise pas l’énorme travail de pilotage des services déconcentrés de l’UNSS en amont de chaque évènement.

Un championnat de France dans le parcours sportif d’un élève à l’UNSS est un moment primordial. La convivialité, le plaisir de pratiquer dans des conditions optimales et le partage sont aussi des messages que nous ne manquons pas de véhiculer.

 

LIENS :

Championnat de France de badminton UNSS