À la une, Actualités - mai 14, 2019 10:44

Loïc Marie : «La Collégienne », des retours très enthousiastes »

Publié par

Alençon accueillera le mercredi 15 mai « La Collégienne », première édition. Une course féminine, festive et colorée où le plaisir et le partage prennent le pas sur la performance. Déclinaison de La Lycéenne MAIF RUN, Loïc Marie, directeur départemental de l’Orne, nous fait le plaisir de nous présenter cet évènement très attendu.

 

Bonjour Loïc, pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste La Collégienne qui a lieu mercredi à Alençon ?

La Collégienne est une manifestation dédiée aux filles de collège avec un accueil de certaines élèves de cycle 3 en accord avec l’USEP. L’idée est de permettre aux filles licenciées depuis longtemps ou nouvellement licenciées pour la journée (invitées par ces dernières), d’être informées sur les activités sportives possibles dans le département à l’UNSS et dans les comités sportifs associés. Le soutien du CDOS est essentiel pour établir ce lien essentiel pour le développement du sport féminin.

Le programme de l’AM sera une déambulation sur les stands partenaires (Comités, MGEN, MAIF, CDIFF) suivie d’une course colorée avec un bouquet final explosif. Le tout sera ambiancé par un DJ local (Jeune lycéen) et un animateur en délire.

 

Devant le succès de La Lycéenne MAIF RUN, avez-vous senti le même besoin de créer un évènement 100% féminin pour les collégiennes ?

Le développement du sport féminin est une des priorités de l’UNSS nationale et son application locale coule de source. Décliner « She runs » et la Lycéenne MAIF RUN permet d’impacter un nombre toujours plus important de jeunes filles et de créer une dynamique à travers la scolarité pour initier une habitude de pratique à l’âge adulte.

 

Peut-on dire que ce moment dédié au sport féminin était une vraie attente, une vraie demande de la part des collégiennes ?

Je dois vous avouer que les retours ultra enthousiastes des lycéennes auprès de leurs professeurs m’ont donné la puce à l’oreille mais aussi à celles des professeurs de collèges et de leurs élèves (les collègues échangent beaucoup lors des rencontres du mercredi). A partir de là, pourquoi ne pas tenter le coup ? Les 400 inscriptions (jauge maximale pour cette première) sont la preuve de cette envie.

 

Outre cette manifestation, et plus globalement, quel regard portez-vous sur le sport féminin à l’UNSS ?

L’UNSS est une des fédérations les plus féminisées mais surtout des plus équilibrées en rapport filles /garçons. La politique mixte mise en place, voilà plusieurs années, y est pour beaucoup. Je tiens à cette singularité qui reste pour moi une véritable avancée sociale.

 

Selon vous, quels sont les axes prioritaires à développer pour accompagner au mieux les filles à faire du sport ?

Les règlements sportifs UNSS prennent en considération les performances des filles à équivalence de celles des garçons dans la plupart des activités. Elles sont en capacité de pratiquer toutes sortes de sports à l’UNSS. J‘ajouterais aussi que les pratiques à tonalité féminine doivent aussi être capables d’accueillir des garçons. Tout est une question d’équilibre pour ne pas tomber dans l’effet inverse. Il faut amener les filles à pratiquer entre elles mais aussi avec les garçons. La société ne s’en portera que mieux.

 

En ayant un regard extérieur à l’UNSS, on pourrait penser qu’il faille créer des évènements 100% féminin pour que les filles puissent s’éclater et s’exprimer. N’est-ce pas regrettable ?

Je vois cela comme une mise en lumière de leur investissement. Cela doit rester un appel pour une pratique physique pérenne à l’adolescence puis à l’âge adulte. Leur présence massive sur ce type d’événement est bien la preuve du besoin. Si la situation s’équilibre réellement et durablement, l’UNSS visera d’autres objectifs. Le sport possède ses vertus.

 

Après cet évènement « La Collégienne », quels sont les grands rendez-vous à venir dans votre département d’ici la fin de l’année scolaire ?

Je suis impatient d’accueillir le championnat de France de VTT (Collèges, Lycées et Sport partagé) en terre ornaise. Nous avons un terrain de jeu extraordinaire et une fibre conviviale très poussée. Les délégations devraient s’en souvenir longtemps.

Le mois de juin se terminera par deux actions entrant dans le cadre de la journée olympique : Les jeux de l’UNSS départementaux réservés aux benjamins et les 3èmes Partagiades qui permettent un rassemblement festif et sportif d’élèves valides avec des élèves en situation de handicap. Idéal pour finir une année bien chargée.

 

LIENS :

Facebook UNSS Orne

La presse s’enflamme pour la Lycéenne MAIF RUN

La presse s’enflamme pour la Lycéenne MAIF RUN

Le Figaro parle de la Lycéenne MAIF Run

MAIF