À la une - juin 22, 2016 7:31

L’Euro Foot Jeunes : la jeunesse au pouvoir

Publié par
Illustration picture during the final day of the "Eurofoot Jeunes"   in Lille,  France. June 5th 2016 (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Illustration picture during the final day of the “Eurofoot Jeunes” in Lille, France. June 5th 2016
(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

L’espace d’une semaine, le temps s’est arrêté peu avant l’Euro 2016. La France, en attente d’accueillir l’Europe entière avait donné rendez-vous à la jeunesse du vieux continent pour vivre un Euro foot jeunes sur Lille et Lens du 29 mai au 5 juin. Organisé conjointement par l’UEFA fondation pour l’enfance et l’UNSS, cet évènement aura permis de mettre en avant le dynamisme d’une région Hauts-de-France qui avait à cœur de ravir ses hôtes.

Encadrés de 120 professeurs d’EPS, près de 400 élèves ont permis de donner à cette manifestation sportive un côté festif et dynamique. Des jeunes officiels, concentrés et déterminés, aux jeunes reporters toujours en quête de la vidéo à ne pas rater ou de l’interview à réaliser sans oublier ceux qui ont accompagné et guidé les différentes délégations présentes, le rôle de tous ces jeunes licenciés UNSS aura été prépondérant dans le bon déroulement de cette semaine nordiste.

Sur les vertes pelouses, le défi sportif fut aussi de grande qualité. Si l’Euro foot jeunes était réservé aux garçons européens, une compétition annexe, la Golden League, aura offert l’occasion à des pays comme le Brésil ou l’Inde de venir participer à cette grande fête. Le pays du football n’aura pas fait une visite touristique, mais pris les choses très au sérieux en s’imposant à la fois chez les filles (victoire 2-0 contre l’Allemagne) et chez les garçons (victoire 3-0 contre France 2). Dans le tournoi décernant le vrai titre de champion d’Europe scolaire, la Turquie n’a pas fait dans la dentelle en s’imposant 3-0 devant la Bulgarie. Et les Français dans tout ça ? Les petits bleus n’ont pas démérité en prenant la 3e place du tournoi. Représentés par le lycée de la Venise verte à Niort, ils pourront longtemps regretter le sort d’une demi-finale où ils ont été battus par la Bulgarie au shoot-out (1-1 puis 1 à 4). Du côté féminin, le lycée Algoud de Valence peut maudire un tirage au sort de poule difficile avec l’Allemagne et le Brésil. La 5e place finale s’offrira comme une juste récompense de leur investissement.

Fabrice Boitez and Najat Vallaud Belkacem and Djibril Cisse and Laurent Petrynka during the "Eurofoot Jeunes" in Lille and Lens, France. June 2nd 2016 (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Fabrice Boitez and Najat Vallaud Belkacem and Djibril Cisse and Laurent Petrynka during the “Eurofoot Jeunes” in Lille and Lens, France. June 2nd 2016
(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Derrière la vérité sportive sur le pré vert, l’expérience de cet Euro foot jeunes aura permis de créer des liens de fraternité et d’échanges magnifiques. Si la jeunesse n’a eu aucun mal à trouver les moyens de se rapprocher, le rôle des ambassadeurs de l’évènement fut en tout point remarquable. Laura Georges, internationale française, aura notamment passé de longs moments avec les féminines, racontant son parcours, soutenant les jeunes filles dans leur quête de rêve footballistique. Même chose pour Djibril Cissé, qui aura pu mesurer que son aura reste intact au contact de jeunes heureux de pouvoir échanger avec lui. Son soutien auprès des jeunes français aura d’ailleurs été un moment fort de la compétition. Pour Rio Mavuba, venu en local de « l’étape », les mots pesés et justes ont permis de sentir une grande écoute auprès des jeunes ravis de découvrir en chair et en os le capitaine du LOSC.

Bien plus qu’un tournoi footballistique, cet Euro foot jeunes aura permis de vivre plusieurs évènements majeurs :

  1. Tournoi garçons
  2. Tournoi filles
  3. Golden Cup
  4. Tournoi de la mixité
  5. Conférences sur le sport
  6. Exposition photos Fondation UEFA pour l’enfance
  7. Dîner caritatif au profit de l’association « Les Orphelins de Makala »
  8. Village connecté

Au final, l’Euro foot jeunes, cela aura été 2 villes hôtes, 600 joueurs et joueuses, 150 jeunes collégiens et lycéens organisateurs, 110 jeunes officiels arbitres, 60 jeunes reporters, 8000 nuitées, 20 000 repas, 30 nationalités, 30 matches féminins. Une grande fête au service du football que l’on doit en grande partie à Fabrice Boitez, directeur régional UNSS et toutes ses équipes.

LIENS :

Site UNSS

Site Euro foot jeunes

La vidéo officielle de l’Euro Foot Jeunes

La vidéo : Ils étaient tous là … 

Facebook UNSS

Twitter UNSS 

Le bilan Réseaux Sociaux 

Le bilan Médias