À la une - septembre 10, 2018 11:23

Le Fur, Alaize, Smetanine font briller le sport partagé

Publié par

On voudrait souvent que les choses aillent plus vite, que les mentalités évoluent davantage. Au cours des dernières années, le sport français a clairement fait sa mue sur le regard qu’il portait sur le « sport partagé ».

De sportifs rarement mis en lumière, sauf à l’occasion des Jeux Paralympiques, ils deviennent peu à peu, et à juste titre, des athlètes connus et reconnus, plus médiatisés et valorisés. Jean-Baptiste Alaize (saut en longueur), David Smetanine (natation) et Marie-Amélie Le Fur (athlétisme) ont brillamment gagné leur place dans la cour des plus grands sportifs français. Marie-Amélie Le Fur (T64, amputées tibiales) n’est plus à présenter avec, notamment, 3 titres olympiques. Lors des derniers championnats d’Europe qui ont lieu fin août, la Vendômoise de 29 ans a, de nouveau, écrit l’histoire en devenant championne d’Europe du saut en longueur tout en s’offrant le record du monde avec un bon à 6m01. Son homologue du saut, Jean-Baptiste Alaize, ambassadeur UNSS, n’est pas resté à quai en s’offrant une belle médaille de bronze. La performance d’ensemble des Français à Berlin aura d’ailleurs marqué les esprits. Avec 39 podiums et 17 titres, les Bleus ont pris la 4e place du classement des nations, derrière la Pologne (61 médailles dont 26 en or), la Grande Bretagne (50/20) et l’Ukraine (49/19). Une grande performance qui confirme le renouveau de l’athlétisme handisport.

Pour David Smétanine (9 médailles olympiques dont 2 en or), l’été aura encore été l’occasion d’ajouter deux médailles à sa collectif pour ses 5echampionnats d’Europe de natation. Deux médailles de bronze qui viennent s’ajouter au palmarès de ce champion exceptionnel. Très investi auprès du milieu scolaire, David sera d’ailleurs présent au mois d’octobre aux rencontres extraordinaires de la MAIF. Ambassadeur du sport et handicap pour la région Auvergne Rhône-Alpes, il fera notamment de nombreux déplacements dans les lycées de la région pour sensibiliser les jeunes au sport partagé.

A l’UNSS, cela fait déjà plusieurs années que le programme « Sport partagé » qui accueille des équipes mixtes : élèves en situation de handicap et élèves valides a été mis en place. Les deux valeurs fondatrices, partage et réussite, sont au centre de la stratégie de développement de l’UNSS et du sport partagé. Ces deux notions se retrouvent dans l’esprit d’une pratique partagé entre des jeunes en situation de handicap et des jeunes valides : la réussite de chacun reste primordiale. Pour ce faire, trois axes de développement se veulent prioritaires :

  • Accessibilité : Favoriser la participation des élèves en situation de handicap
  • Innovation : Proposer des programmes d’activité prenant en compte les besoins et les attentes des élèves
  • Responsabilité : Favoriser les pratiques éthiques, lutter contre les discriminations, le dopage et les violences

Au travers de tous ces sportifs incroyables, la volonté de poursuivre le développement du sport partagé est une évidence en milieu scolaire. L’année qui vient permettra de mettre en avant de nombreux projets auxquels nous attacherons un regard attentif.

 

LIENS :

Fédération handisport

David Smetanine twitter

 

 

Jean-Baptiste Alaize twitter

David Smetanine twitter

https://twitter.com/davidsmetanine

Marie-Amélie Le Fur twitter