À la une - avril 19, 2017 12:51

« Le cliché à l’UNSS, c’est pas notre genre »

Publié par

Combattre les inégalités, les préjugés, les stéréotypes, tel est le projet labellisé par le ministère des droits des femmes appelé « Le cliché à l’UNSS, c’est pas notre genre ». A l’initiative de notre fédération, l’idée est de créer sur 3 ans un projet offrant la possibilité à nos jeunes licenciées de pratiquer des activités sportives dites « masculines » sans tabous  et préjugés.

 

savateLors de ce début d’année, courant mars, au sein d’une salle de boxe, rue Léopold Bellan à Paris, une demi-journée a été organisée en présence de monsieur Thierry Mardagent, DTN de la FF boxe savate française et de Mathieu Petey, champion du monde des -18 ans. Mathieu a ainsi animé auprès de 50  jeunes filles et quelques jeunes hommes de la 6ème à la terminale, venant de différents établissements scolaires de Paris des séances de boxe.

L’objectif de cette demi-journée était de mettre à l’honneur des jeunes boxeuses licenciées à l’UNSS et de démontrer que la boxe scolaire n’a pas de sexe. Un message fort et qui doit permettre à tous nos jeunes de pratiquer le sport qu’il désire sans aucune discrimination. Pour réaliser cette demi-journée, un grand remerciement aux professeurs présents, Cédric Salmon (Collège Voltaire), Pauline Coutant (Collège Gambetta), Prisca Hector (Collège Claude Chappe), Marion Trouillet (Collège JB. Clément) sans qui rien n’aurait pu être possible.

 

Pour mieux comprendre cette journée, voici une vidéo :

 

Ce projet portant sur trois ans, il est prévu en 2018 de refaire une journée de sensibilisation autour de la pratique du rugby. En 2019, place au football qui ne cesse d’attirer un public féminin.

 

LIENS :

Boxe savate

Mathieu Petey, parrain UNSS