À la une - décembre 1, 2016 10:18

Lancement du Phénoménal Handball Tour Scolaire

Publié par

img_1624Un mois avant le Championnat du monde masculin de handball 2017, l’UNSS, en partenariat avec la FFHandball, ses territoires et villes hôtes ainsi que le Comité d’organisation France Handball 2017, ont souhaité mobiliser la jeunesse sportive derrière l’équipe de France par l’intermédiaire d’un road show scolaire lors d’un tournoi Hand à 4.

Pour le premier rendez-vous de ce roadshow scolaire, l’UNSS et le HBC de Nantes ont réussi à réunir 60 élèves de 3ème du lycée Aristide Briand entourés par 6 joueurs du groupe professionnel.

….

Les français Cyril Dumoulin, Théo Derot, Florian Delecroix et Nicolas Tounat ainsi que les internationaux espagnols Eduardo Gurbindo et David Balaguer ont pu coacher ces collégiens l’espace d’une après-midi en leur donnant de précieux conseils.

….

Dans la salle Sportive Métropolitaine de la Trocardière, lieu ou s’entraîne et évolue le HBC Nantes, les jeunes ont pu se défier sur ce parquet qui accueille régulièrement des matchs de Ligue des Champions.. L’équipe entrainée par le gardien international Cyril Dumoulin a remporté haut la main ce tournoi, dans une ambiance festive et conviviale. Cette journée s’est d’ailleurs terminée par la remise des récompenses et un mannequin challenge organisé par les joueurs et leurs équipes.

….

 

_copie-0_img_7365Cyril Dumoulin, quel regard portez-vous sur le phénoménal handball tour scolaire ?

.C’est une très bonne initiative, cela permet de faire vivre le mondial avant l’heure ainsi que de sensibiliser des jeunes handballeurs ou jeunes sportifs en général. J’ai connu le handball grâce à l’UNSS,  ce type de projet me plait beaucoup et c’est un plaisir de pouvoir être là avec ces jeunes collégiens.

Le handball a toujours été un sport scolaire de référence. Il s’est longtemps situé à la 1er-2e place des sports scolaires mais se retrouve désormais 4e au rang des pratiquants UNSS. Est-ce selon vous un signe inquiétant mais aussi le signe d’un besoin de revitaliser la discipline chez les plus jeunes ?

Non pas forcément. Je pense que c’est une discipline qui s’est bien développée et notamment, à l’UNSS on essaie de mettre en valeur des sports moins en lumières que d’autres. Le handball a connu une très belle évolution et ne fait plus partie de ces « petits » sports. C’est une bonne chose qu’un panel de sports variés soient proposés aux enfants, mais tant qu’il y a du handball, je suis heureux (rires) …..

Le handball français séduit, gagne. Que lui manque t-il pour passer un nouveau cap ?

C’est la question que tout le monde se pose depuis un petit moment. De la continuité dans la performance ainsi que dans l’exposition car c’est un sport qui fait valoir des valeurs saines et positives. Le handball séduit plus que ce que l’on pense et les chiffres prouvent bien cela si l’on compare sa médiatisation sur les 20 dernières années. C’est en constant progrès et il faut juste se montrer constant et patient.

 Le sport scolaire est-il selon vous la clé pour lui offrir une exposition encore plus importante ?  

Oui c’est très important. Cela permet à beaucoup de jeunes de découvrir le handball et de pouvoir le pratiquer. Mais pour moi il devrait être un peu plus associé avec le sport de haut niveau que ce soit dans la diffusion des matchs ou d’emmener les jeunes au gymnase regarder un match. L’UNSS est une belle vitrine pour notre sport mais le handball scolaire et celui de haut niveau sont très différent. Si les gens parviennent à faire cette différence et à retenir le positif de ces deux écoles, les choses continueront d’évoluer positivement. ….

Rendez-vous donc le mercredi 7 décembre au PSG Handball – Pierre de Coubertin à Paris pour la seconde étape du Phénoménal Handball Tour.