À la une - septembre 24, 2019 2:08

L’actualité des ambassadeurs

Publié par

On dit souvent que l’été sera chaud pour les sportifs mais en cette année 2019, l’automne promet aussi de l’être. Entre la Coupe du monde de rugby, les Mondiaux d’athlétisme, l’Euro de volley masculin, les championnats du monde de gymnastique artistique, les ambassadeurs ne vont pas manquer d’enflammer les stades.

Maxime Machenaud (rugby)

Même s’il n’a joué que 7 minutes dans la victoire initiale de l’équipe de France face à l’Argentine (23-21) lors de la Coupe du monde au Japon, Maxime Machenaud a réussi son entrée. En prenant le meilleur sur une solide équipe des Pumas, les Bleus ont ouvert les portes d’un éventuel quart de finale avant d’espérer mieux. Toute l’UNSS soutient évidemment Maxime et les Bleus dans cette magnifique aventure au Japon !

Renaud Lavillenie (athlétisme)

Ambassadeur fidèle et très présent à nos côtés, Renaud Lavillenie s’apprête à disputer les championnats du monde d’athlétisme à Doha à partir du 29 septembre prochain. Champion olympique et d’Europe, le Clermontois rêve de décrocher le seul grand titre qui lui manque. Malgré une saison qui a montré une montée en puissance de la concurrence, le plus grand perchiste français de l’histoire est ambitieux, comme à son habitude. « Pendant dix ans, j’ai été dans ce rôle-là. Cette année, je n’ai pas fait de top performance (NDLR : il a réalisé 5,85 m alors que trois de ses concurrents ont dépassé 6 m), on m’a déjà oublié. La seule fois où on ne m’attendait pas, c’était en 2009 à Turin et j’ai gagné », a-t-il confié au journal Le Parisien.

Estelle Mossely (boxe)

Après avoir conquis la ceinture mondiale IBO en juin dernier, Estelle Mossely s’apprête à la défendre le 5 octobre prochain face à l’Argentine Ana Romina Guichapani au casino d’Enghien-les-Bains. Il s’agira de son sixième combat professionnel.

Nikola Karabatic (Handball)

Avec deux victoires en deux rencontres en Ligue des champions, le PSG Hand commence parfaitement sa saison. En fer de lance qu’il est, Nikola Karabatic n’a pas manqué de porter son équipe face aux Hongrois de Szeged. En inscrivant huit buts dans cette rencontre, Nikola a permis aux Parisiens de l’emporter 30 à 25. «Il fallait montrer l’exemple face à une très bonne équipe. C’est lors de ce type de matchs qu’il faut se battre », a-t-il reconnu.

Nicolas Batum (basketball)

Une médaille de bronze mondiale, le basket français y prend goût. Déjà en bronze en 2014, les Bleus guidés par leur capitaine Nicolas Batum ont remis ça de façon brillante. Et une médaille mondiale n’est jamais à galvauder même si cette équipe rêvait de l’or après avoir battu l’ogre US en quart de finale. « On a un double sentiment. On a fait un non-match dans cette compétition (en demi-finales face à l’Argentine)et c’est dommage parce qu’on voulait l’or. Mais on est quand même contents. Cette médaille, c’est très bien pour le basket français, le staff, les joueurs, et c’est au-delà des douze qui sont là. C’est une nouvelle ère pour cette équipe et c’est bien pour elle »,a-t-il avoué dans les colonnes de L’Equipe.

Ladji Doucouré (athlétisme)

Il fallait bien qu’on lui fasse un petit clin d’œil à Ladji. Après avoir émerveillé sur les pistes d’athlétisme, le natif de l’Essonne se risque aux planches de Danse avec les stars sur TF1. On lui souhaite de prendre du plaisir et de garder ce sourire qui l’accompagne à chacune de ses apparitions avec les jeunes licenciés de l’UNSS.

 

Marine Johannes (basketball)

La première saison de Marine Johannes en WNBA a pris fin avec la non-qualification de son équipe en play-offs. L’arrière des Bleus aura alterné le moyen et le bon lors de cette saison avec New-York. Auteure d’une moyenne de points de 7,2 par match, ainsi que 2,4 passes décisives, Marine aura surtout brillé lors de la dernière semaine de compétition en inscrivant 21 puis 22 points face à Washington. Elle va désormais découvrir un nouveau club, le Lyon-ASVEL de Tony Parker après avoir joué 3 saisons à Bourges.

 

Pascal Martinot-Lagarde (athlétisme)

Il fait lui-aussi partie des chances de médailles françaises aux championnats du monde de Doha qui vont débuter le 29 septembre prochain. « Maintenant, corrigeons ce départ et il y a quelque chose à faire à Doha. Faut que je travaille encore un peu avant les Mondiaux, mais je tiens un truc »,disait-il à l’issue du meeting de Paris fin août. En pleine préparation, PML semble avoir de bonnes sensations. Le 110m haies va encore faire vibrer les passionnés d’athlé.

 

LIENS :

Renaud Lavillenie instagram

Marine Johannes instagram

Ladji Doucouré twitter