Actualités - septembre 15, 2017 10:51

La presse en parle

Publié par

Vu sur LeParisien.fr

 

“Paris 2024 : côté sport, une chance à saisir

Changer les pratiques dans le monde scolaire

Avec près de 1,2 million de licenciés, l’Union nationale du sport scolaire (UNSS), devenue la 3e Fédération en France, entend bien peser. Pour établir son programme héritage, Paris 2024 s’est inspiré de nombreuses actions qui sont menées dans les collèges et les lycées : l’année de l’olympisme — qui a permis en 2017 d’intégrer, pendant quelques jours, davantage d’heures de sport dans l’emploi du temps et de mener des projets autour des valeurs de l’olympisme — ou la Lycéenne, une course qui prône le développement de la pratique sportive chez les jeunes filles.

 

Depuis plusieurs années déjà, l’UNSS ne se contente plus seulement de proposer des heures de pratique sportive le mercredi dans les collèges et les lycées. A l’UNSS, on y forme des jeunes arbitres, des journalistes en herbe, on monte des projets au sujet de l’intégration, du handicap, de l’estime de soi et du fair-play.

LIRE AUSSI
>
Même les profs vont participer

Un modèle que l’UNSS, en collaboration avec le ministère de l’Education nationale, aimerait dupliquer dans les écoles primaires. Les idées de son président, Laurent Petrynka, qui dirige également la Fédération internationale et qui a intégré la commission éducation du CIO, sont nombreuses : créer des associations sportives dans les écoles primaires, rendre obligatoire dans le parcours scolaire le passage par un club associatif, ouvrir 1 000 sections sportives dans les collèges et les lycées, ou encore monter des passerelles entre les écoles et les Fédérations… A l’école aussi, les Jeux à Paris pourraient apporter un vrai changement.”

La suite de l’article sur Leparisien.fr

 
image1