ISF Tennis : ITW des coachs par Lola, Jeune reporter

Publié par

 

Regards croisés

 

A l’occasion des championnats du monde scolaire de tennis, Lola, jeune reporter, est allée à la rencontre de l’encadrement de l’équipe de France. Interviews des professeurs d’EPS qui permettent aux licenciés de vivre un moment exceptionnel en Italie.

 

 

Bonjour, pouvez-vous vous presenter en quelques lignes?

 

Stéphane Beilvert : Je viens du lycée Léonce Vieljeux à La Rochelle où j’enseigne depuis vingt ans. Je fais la liaison entre le tennis club, la section sportive et le lycée Léonce Vieljeux. J’ai emmené l’équipe de tennis au championnat de France après avoir gagné en académique et inter-académique. Ensuite, il ont obtenu le titre de champion de France.

 

Guillaume Gerbel : Je suis professeur d’EPS au lycée Jean De La Fontaine. On a une cité scolaire (collège et lycée). On n’a pas de section mais on emmène des joueurs de tennis, filles et garçons, sur les différentes compétitions. On a déjà fait deux championnats de France collège et désormais ce championnat du monde.

 

Comment s’entrainent les joueurs (combien de fois par semaine, en préparation des championnats…)?

 

S.B : Au lycée Vieljeux (équipe masculine), les élèves sont entrainés cinq à six fois par semaine, soit en groupe, soit de façon individuel avec les entraineurs de la fédération et du club. Ils s’entrainent régulièrement à la fois pour les championnats du monde, mais aussi pour les échéances fédérales ainsi que toutes les compétitions qui nous ont emmené jusqu’aux championnats de France et au titre de champions de France.

 

G.G : Au lycée Jean De La Fontaine, pour les filles; cela s’avère un peu plus compliqué car elles jouent dans des clubs différents, éloignés les uns des autres mais on a quand même réussi à avoir un partenariat avec la fédération française de tennis qui nous a mis à disposition le CNA et une salle d’entrainement de tennis avec un entraîneur national. Donc on a pu faire ça sur une après-midi. Nous n’avons fait qu’un entrainement pour préparer les doubles, c’est mieux que rien.

 

Comment en arrive t-on à disputer les championnats du monde?

 

Au lycée Vieljeux, ils ont été sélectionnés pour ces championnats du monde grâce aux trois podiums réalisés aux championnats de France (Un titre, une place de 2e et une 3e place).  En fait, ils ont été sélectionnés suivant leurs résultats lors des années de college puis de lycée afin d’offrir la meilleure équipe lycéenne pour représenter la France sur ces championnats du monde. Il n’y a pas eu de preparation, ou en tous cas, de volonté de l’équipe d’aller aux championnats du monde puisque l’annonce de la selection fut tardive.

 

 

Au lycée Jean De La Fontaine, ce fut la même chose. Suite à nos deux podiums consécutifs, troisième place et première place des championnats de France scolaire, nous avons été amenés à être sélectionnés.

 

Quelles sont vos impressions sur ces championnats et sur la semaine que vous vivez?

 

Pour l’équipe garçons, les résultats sont en adéquation avec leurs performances fédérales. Le niveau montré en Italie me fait dire qu’ils sont à leur place sur ces championnats du monde et se conferment dans les résultats qu’on a eu depuis le début du championnat avec trois victoires sur trois. Après, à voir avec la suite sur les quarts de finale et peut-être plus loin!

 

Guillaume Gerbel : J’ai le même ressenti que Stéphane. Nous avons été surpris par le niveau de notre poule, ça jouait à un très bon niveau. C’est ce qui rend cela super intéréssant. Sur le plan humain, je pense que c’est quelque chose qui restera grave longtemps dans les esprits de chacun, autant pour les filles que pour les garçons.