À la une - janvier 9, 2019 8:00

Interview de Didier Poulmar’ch – Cross MGEN 2019

Publié par

Didier Poulmarc’h : «Ce cross MGEN 2019 sera un gros rassemblement sportif et festif»

Directeur départemental de Gironde, conseiller technique sport scolaire du DASEN, Didier Poulmarc’h est en plein préparatif pour l’un des grandes évènements UNSS de l’année. Le 26 janvier prochain, Bordeaux s’apprête à accueillir les finales nationales de cross.

1°) Didier, vous allez accueillir le plus gros évènement en terme de pratiquants de la saison à l’UNSS. Comment s’annonce cette édition 2019 du cross national MGEN ?

Cette édition 2019 s’annonce à la hauteur des ambitions de l’UNSS. Un gros rassemblement sportif et festif, où plus que du sport sera partagé. Les animations prévues le vendredi 25 en seront l’élément clé. Et le samedi 26, l’enchaînement des courses rythmera cette journée. Nous espérons que le groupe qui travaille depuis la rentrée sur cet évènement sera récompensée de ses efforts par la satisfaction générale.

 

2°) Quelles sont les difficultés et les complexités d’un tel rassemblement sur un même lieu ?

L’unité de lieu est plutôt un avantage pour nous. Nous avons la chance d’avoir un domaine sportif, la plaine des sports Colette Besson sur un site entouré par des complexes hôteliers, puisque le Parc des expositions et le palais des congrès de Bordeaux sont à proximité.

 

3°) Le 26 janvier prochain, quelles seront vos attentes prioritaires ?

Le plaisir du sentiment du devoir accompli. Le contentement des jeunes venus sur ce cross, ainsi que celui de leurs accompagnateurs. La satisfaction des partenaires et des institutions, ainsi que de la Direction nationale de l’UNSS qui nous a fait confiance sur ce dossier. Je n’oublie pas évidemment la collaboration avec nos prestataires.

 

4°) En portant un regard extérieur, on ne se rend pas compte de toutes les composantes qui permettent d’organiser une telle manifestation. Pouvez-vous nous en parler ?

Loger et nourrir 2000 personnes sur une nuit et deux repas n’est déjà pas très simple. Les déplacer également, d’autant plus que les équipes ont jusqu’au 16 janvier pour s’inscrire sur notre dispositif d’inscription en ligne : OPUSS. Cela ne nous donnera une photographie générale des différents éléments : composition des équipes, moyens de locomotion, demandes de nuitées supplémentaires (avant ou après), que 10 jours avant l’évènement.
Le soutien fort de la Ville de Bordeaux et de Bordeaux Métropole nous facilitent énormément la tâche, il faut le souligner.

 

5°) Outre les courses qui vont rythmer les journées, y aura-t-il d’autres activités sur le site ?

Le matin, nous aurons des échauffements en musique. Nous aurons la remise des trophées Camille MUFFAT. La veille, nous aurons eu les animations que nous mettons en place :
Double Dutch, Animation virtuelle Martin Fourcade, Hockey sur Gazon, Disc Golf, Golf, Tir à la Carabine Laser, Photo Booth, Sécurité routière, PSC1, Ergo Aviron et une AS sera chargée de la vente de boissons, de denrées, et de tee-shirts.

 

6°) Un ambassadeur de choix, Renaud Lavillenie, sera sur place. Est-ce que cela apporte une plus value évidente ?

Bien sûr. Son charisme et son aura en font une magnifique plus-value. Cela permet aussi de valoriser tout le travail de l’UNSS avec la présence d’une telle personnalité sur l’évènement.

 

7°) Chaque année, la météo se veut capricieuse lors du cross national. Est-ce une de vos craintes ?

Oui, c’est le moins que l’on puisse dire. La météo peut faire d’un évènement une totale réussite, ou alors, un vilain souvenir. Et ce même si c’est du CROSS que viennent faire ces jeunes avec tous les paramètres que l’on peut imaginer pour cette pratique.