À la une - novembre 7, 2019 1:33

Hervé Curat : «Le cross est l’activité la plus populaire auprès des élèves à Mayotte »

Publié par

L’Ile de Mayotte a vécu un mercredi festif et sportif. A l’occasion du cross académique, Hervé Curat, directeur régional, nous explique cette journée particulière ainsi que toute l’implication de l’UNSS. 

 

1°) Bonjour Hervé, ce mercredi 6 novembre avait lieu le cross de Mayotte. Comment s’est déroulé cet évènement important ?

 

Quand on accueille plus de 2000 élèves sur un évènement et qu’il n’y a aucun incident, on peut dire que l’évènement s’est bien déroulé…

Quand, en plus, tout le monde repart avec des rires, des sourires et des souvenirs, là on peut dire que l’on a atteint nos objectifs !

Et quand, cerise sur le gâteau, la compétition sportive prend toute sa place, avec des performances de très bon niveau dans un esprit et des valeurs de partage alors là, on est carrément fiers d’oeuvrer pour l’UNSS ! Cela donne du sens à notre quotidien.

2°) Le cross est devenu depuis longtemps l’ADN du sport scolaire en novembre-décembre. Quel regard portez-vous justement dessus?

 

A Mayotte, le cross est l’activité la plus populaire auprès des élèves, loin devant toutes les autres APSA. C’est l’activité UNSS par excellence. Celle qui fédère. Après la JNSS où l’esprit est différent, où souvent on découvre ses nouveaux camarades, c’est le 1er temps fort de l’année UNSS, en tous les cas celui qui rassemble le plus grand nombre d’élèves et de professeurs. Les 33 collèges et lycées du territoire, mais également les 11 circonscriptions, sont présents. C’est là que le mot RENCONTRE, vrai facteur de cohésion sociale, prend tout son sens. C’est beaucoup plus qu’un évènement sportif. C’est un déplacement d’une journée, sur un site exceptionnel, avec les AS, du nord, du sud, du centre, de l’est…avec des animations et une « ambiance UNSS » très particulière.

Enfin, c’est une activité dans laquelle tous les élèves se reconnaissent. Il y a ceux qui viennent pour gagner et faire des performances, ceux qui viennent pour se défier eux-mêmes dans la pratique et ceux qui viennent pour être là…

 

3°) En tant que directeur régional, avez-vous des attentes particulières autour de ce moment particulier dans le calendrier ?

 

Le cross académique est l’évènement fédérateur pour les élèves mais également pour les professeurs. Pour mettre en oeuvre le projet académique, le PADSS, il faut absolument fédérer l’ensemble des collègues, les faire monter dans le « train » de l’UNSS et le cross académique participer pleinement à cet objectif. D’un groupe, on passe à une équipe et la différence est fondamentale. Je parlais tout à l’heure du sens que le cross donnait à notre quotidien en tant que DR. C’est pareil avec l’ensemble des collègues.

Le cross académique est également une vitrine de l’UNSS. La course Le DeFi’t, la course Oudjama qui accueille des parents d’élèves, des chefs d’établissement, des enseignants, sont l’occasion pour nous de mettre en lumière nos actions autour de la santé, du sport partagé, de l’inclusion, de la formation. C’est très important d’avoir cet espace de communication notamment en direction des institutions qui nous financent et nous soutiennent.

 

4°) On annonce plus de 2000 participants à cet évènement. La mobilisation a été impressionnante à l’image du dynamisme de l’île. Quel est votre sentiment sur le développement du sport scolaire à Mayotte ?

 

Le sport scolaire à Mayotte est une institution en plein développement. Parti de très bas, il y a quelques années, nous ne cessons de progresser en terme de taux de pénétration. Du fait d’une offre sportive associative encore peu développée sur le territoire, le sport scolaire est souvent la seule possibilité, pour les plus jeunes et les filles notamment, de s’engager dans la pratique mais également dans la vie de l’association. Notre projet TJO (Tous JO) ambitionne de former tous les licencié.e.s à des missions de jeunes officiels.

Nous avons accueilli cette année plus de 2000 élèves au cross académique. Nous sommes malheureusement limités par les capacités de transports pour aller bien au-delà.

Enfin, nous sommes encouragés dans nos actions en faveur des FILLES puisque nous avons passé l’an dernier le cap de la parité totale chez nos licenciés, une première à l’UNSS !

 

5°) La saison UNSS est désormais bien lancée. Quels vont être les moments forts dans votre département?

 

Après le cross, effectivement, la saison est totalement lancée et les rencontres et championnats de district, dès mercredi prochain, reprennent leur place et leur rythmes effrénés ! Cette année, plusieurs raids feront l’actualité, aux côtés de tous les championnats d’académie dans un nombre de plus en plus important d’APSA. Chaque année, l’offre sportive se développe et cette année, la gymnastique, la boxe, la natation font leur entrée académique !

Mais le grand temps fort de la saison se déroulera le 3 juin 2020 avec LaMahoraise#2. L’équivalent de La Lycéenne, mais ouverte aux collégiennes, aux lycéennes et également aux personnalités féminines leader dans la société civile. Avec également cette année LaPetiteMahoraise, ouverte aux filles de CM2.

Plus de 5000 filles réunies autour des valeurs du sport scolaire pour mettre en lumière le sport féminin et les droits des femmes. Beaucoup de surprises, une course relayée en direct par Mayotte Première, une conférence, des animations, en amont toute l’année, des barges dédiées le jour J, des partenariats forts…

 

LIENS : 

UNSS Mayotte Facebook

UNSS Mayotte twitter