À la une - février 15, 2017 10:50

Gaëlle Wolff : «Une course féminine, festive, solidaire »

Publié par

En charge du dossier « La Lycéenne MAIF Run » à l’UNSS, Gaëlle Wolff a accepté de nous expliquer l’évènement du 8 mars. Au-delà de cette journée dédiée aux femmes, la directrice adjointe revient pour nous sur le développement du sport au féminin à l’UNSS.

photo-moi1°) Comment est née l’idée e créer la Lycéenne Maif  Run?

C’est un projet qui s’est construit au fil des mois et qui voit le jour en 2017. Laurent Petrynka, directeur de l’UNSS, m’a demandé de réfléchir sur la création d’un événement phare annuel, autour d’une course, et  réservé au public féminin.

Le concept de cet événement est le fruit de plusieurs concertations et réflexions menées avec le service communication de la direction nationale et les directeurs régionaux des académies « pilotes »  à savoir Paris, Versailles, Créteil, Bordeaux, Caen, Corse, Montpellier. 

Nous avons fait le choix de réserver cet événement aux jeunes filles ayant entre 15 et 19 ans, tranche d’âge qui connait une baisse significative du nombre de pratiquantes.

L’objectif de 2018 est d’implanter La Lycéenne MAIF RUN dans toutes les grandes régions de France pour donner une impulsion à la pratique sportive féminine au sein de toutes nos associations sportives.

2°) Quel est le but de cette course entièrement féminine ?

Le but de cet événement est de leur offrir un temps pour ELLES autour d’activités sportives et d’animations ainsi que de les mettre à l’honneur.

Le choix de la date, le mercredi 8 mars, journée internationale des droits des femmes et le soutien à la candidature « Paris 2024 » ajoutent  deux  symboles forts à cette  première édition de La Lycéenne MAIF RUN.

3°) Pouvez-vous nous expliquer le concept de cette course et le déroulement de cette journée?

C’est une course féminine, festive, solidaire où le plaisir et le partage prennent le pas sur la performance.
Chaque lycéenne, licenciée à l’association sportive de son établissement, invite des amies non licenciées pour partager ce moment festif. Toutes les jeunes filles d’un même établissement franchissent la ligne de départ et d’arrivée ensemble. A l’arrivée, stands, ateliers sportifs, animations et festivité  les attendent dans un village conçu à cet effet. L’établissement le plus représenté par le nombre de participantes sera récompensé lors de la cérémonie protocolaire.

Déroulement de cette journée sur toutes les « Lycéenne Maif Run »:

  • 13 h à 14 h 15 : Accueil des jeunes filles sur le village
  • 14 h  à 14 h 45 : Course avec plusieurs départs
  • 14 h 15 à 15 h 30 : accès au village et passage dans les stands, ateliers
  • 15 h 30 à 16 h : Protocole et animations podium
  • 16 h : Fin de la Lycéenne Maif Run

 

……

logo-MAIF-RUN4°) On sent un engouement très important autour de ce projet. Comment le ressentez-vous?

C’est une 1ère édition innovante et unique par son concept qui semble séduire un bon nombre d’animateurs d’associations sportives et de jeunes filles. Nous atteignons dans les 7 académies pilotes le nombre prévisionnel d’engagées. Nous sommes même dans l’obligation de refuser des inscriptions dans certaines d’entre elles.

Ce projet attire et semble répondre aux attentes des jeunes filles qu’elles soient licenciées ou non, sportives ou moins sportives. Il faut dire que nous l’avons conçu dans ce sens!
A ce jour, nous  avons autant de licenciées inscrites que de non-licenciées. Les raisons, selon moi, sont multiples :

  • La curiosité autour de nouveau concept, unique à l’UNSS
  • L’envie de partager ce moment avec ses amies
  • La fierté d’être licenciée à  l’UNSS et de faire vivre ce moment à une amie non licenciée.

Cet engouement se traduit également par un soutien et un accompagnement forts de nos partenaires tels que la MAIF,  Adidas ,  MGEN, Orangina,  Femix , Les Sportives et L’Etudiant. 

5°) Cette épreuve 100% féminine démontre l’importance de la place du sport au féminin à l’UNSS. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la place des filles à l’UNSS ?

Les jeunes filles représentent 40.82% de nos licenciés et ce taux ne cesse d’augmenter depuis 3 ans. La mise en œuvre du plan de féminisation à tous les échelons et par tous les acteurs est la raison de cette belle progression :

  • Au niveau des  AS, par un travail hebdomadaire des professeurs d’EPS  qui depuis plusieurs années ont engagé une politique de développement de la pratique sportive des filles en adaptant l’offre, les formules et les contenus des activités en fonction de leurs attentes.
  • Au niveau des départements et des régions par les cadres UNSS qui  présentent une, voire plusieurs manifestations annuelles dirigées vers le public féminin.
  • Au niveau national, par les membres de la Commission Mixte Nationale « fille, sport et mixité » qui impulsent des actions innovantes telle que la labellisation « AS, Egalité ».

….

Ce taux important de pratiquantes est également lié à la spécificité UNSS d’avoir des équipes mixtes voir paritaires dans la plupart des compétitions sportives. 

LIENS :

La Lycéenne MAIF RUN présentation

Ville de Paris 

Paris 2024