À la une - mars 7, 2017 11:28

Gaëlle Millon-Mazelly : «Le sport féminin doit regarder devant ! »

Publié par

Journaliste de grande qualité, Gaëlle Millon-Mazelly est de plus en plus présente sur les évènements UNSS. Elle sera notamment présente à Paris pour l’évènement du 8 mars « La Lycéenne MAIF run ». Une occasion pour elle de nous faire partager sa vision sur cette initiative et sur le sport au féminin en général.

 

1°) Gaëlle, quel regard portez-vous sur La Lycéenne, course entièrement féminine qui aura lieu le 8 mars prochain ?

C’est une très belle initiative qui met certes en lumière les femmes mais qui valorise surtout le sport au lycée, qui incite les jeunes filles à faire du sport. Il faut féliciter le travail de l’UNSS autour de cet événement. Faire du sport, à l’école, au collège, au lycée, c’est une habitude qu’il faut absolument garder.

 

gaelle-millon2°) Cette course a lieu lors de la journée de la femme. Pensez-vous que le combat pour la valorisation du sport féminin soit encore d’actualité?

Bien sur et pour longtemps encore tant le sport féminin a du retard dans sa médiatisation. Mais les lignes commencent à bouger. De nombreuses initiatives vont en ce sens : les 4 saisons du Sport féminin par exemple, le magazine « les Sportives ». Autant d’occasions pour les championnes de se montrer, de faire parler d’elles, de susciter de l’engouement, de l’enthousiasme et… des vocations !

 

3°) On parle souvent du manque de médiatisation du sport au féminin. Partagez-vous cette sensation et auriez-vous quelques idées pour faire évoluer les mentalités?

Oui, le sport féminin est moins médiatisé. Personne ne peut dire le contraire. Mais avançons, ne regardons pas derrière, valorisons les initiatives telles que la lycéenne. Cessons de nous plaindre ! Plus on aura des compétitions attrayantes, avec des performances, de l’effort et des histoires à raconter plus on aura de chance de médiatiser le sport féminin. Cela m’agace un peu d’ailleurs qu’on parle de sport féminin ou au féminin. On fait tous du sport, point ! Avec les mêmes règles, la meme rage de vaincre, le même objectif.

 

4°) Aucune sportive française ne fait partie des 150 sportifs français les plus payés en 2016. Cela vous choque t-il?

Cela est la conséquence de tout ce qu’on a dit déjà… Ce qui est choquant c’est qu’à performance égale, deux athlètes puissent ne pas gagner la même chose. Mais là aussi, ça évolue. Regardez les dotations en grand chelem de tennis, hommes et femmes gagnent la même chose désormais. On avance…

 

5°) Trouvez-vous que la France soit en retard dans sa façon de traiter le sport féminin par rapport à nos voisins européens notamment?

La France est en retard dans sa façon de traiter le sport tout court… Notre consommation de sport est loin d’être comparable à celle de nos voisins.

 

LIENS :

 

Gaëlle Millon-Mazelly sur twitter

 

MAIF