À la une - septembre 12, 2017 11:37

En route pour Paris 2024

Publié par

 

Le suspense n’existe plus. Il a pris fin cet été avec l’accord de la ville de Los Angeles pour accueillir les Jeux Olympiques 2028. En faisant place nette à Paris pour 2024, il ne restait plus qu’à attendre le moment de la désignation officielle pour que toute la France puisse officiellement savouver cette joie d’organiser le plus grand évènement sportif au monde. Finalement, c’est ce mercredi 13 septembre à Lima (Pérou) vers 19h (heure française) que le CIO annoncera le nom du pays organisateur lors de sa 131e session. Paris, seul en lice désormais, a déjà préparé les festivités et pourra fêter dignement ce choix qui va impacter le sport français à tous les niveaux pour les sept années à venir et au-delà.

.
L’UNSS sera présente à Lima pour vivre ce moment unique. Laurent Petrynka, directeur de l’UNSS et président de l’ISF, fera parti d’une délégation importante malgré l’absence du président de la République, Monsieur Emmanuel Macron. «On est des compétiteurs et on est là pour montrer le meilleur visage de Paris 2024 et faire gagner la France», s’amuse Tony Estanguet, futur patron du COJO. Les visages seront détendus, sans le stress d’un duel pour la désignation définitive comme cela fut le cas dans le passé. Cent ans après Paris 1924, les Jeux vont donc faire de la capitale française le point central du sport mondial.

.

Cette 33e olympiade en France n’a pas qu’un enjeu sportif. Outre 3 milliards de téléspectateurs qui regarderont les plus grands sportifs en découdre lors des différentes épreuves sportives, l’obtention des Jeux va agir comme un levier important de transformation sociale. L’UNSS sera au cœur de ce projet avec la génération Paris 2024. A l’occasion de la rentrée de la fédération sportive scolaire, Laurent Petrynka n’a pas caché son enthousiasme pour les prochaines années à venir : «Le premier facteur avec l’obtention de Paris 2024 est le besoin de fonder un message politique basé sur la mobilisation. Il n’y a rien de mieux que ce type d’évènement, que l’esprit olympique qui souffle pour mobiliser les équipes. Dans le concret, cela favorise l’émergence de nouvelles idées sur des organisations sportives. On doit donc continuer à se porter candidat et à accueillir de grands évènements sportifs, on doit inventer de nouveaux formats de compétition avec les fédérations sportives notamment les fédérations olympiques. Paris 2024 va changer notre exigence de collaboration avec les fédérations olympiques avec davantage de passerelles. Ce contexte favorable incite à plus de collaborations au niveau local entre les ligues et les régions, entre les établissements scolaires et les clubs. On doit aussi voir à travers l’obtention de ces Jeux une perpective pour nos athlètes et jeunes dirigeants qui sont impliqués dans la commission Paris 2024. »

.
La candidature de Paris est nourrie de cette volonté d’ancrer le sport au cœur de la société française, afin qu’à l’horizon 2024, 80% de la population pratique régulièrement un sport. Une volonté qui ne peut prendre forme qu’en sensibilisant les jeunes à pratiquer une activité sportive dès le plus jeune âge et notamment en milieu scolaire où tant de choses se jouent. Le sport pour tous, sur tous les territoires, pour chaque génération. Le projet de Paris 2024 a pour ambition de porter les valeurs originelles de l’Olympisme : créer un monde meilleur grâce au sport. A l’UNSS, on entend tout mettre en œuvre pour faire avancer ce projet, le porter et valoriser de nombreuses initiatives pour une jeunesse qui s’apprête à vivre des moments uniques et magiques.

 

LIENS :

 

Paris 2024

 

Génération 2024

 

paris-2024-bis-1-2