Le plan de féminisation est devenu pour la première fois en 2013 une pièce obligatoire de la convention d’objectifs des fédérations sportives, affirmant ainsi l’engagement ministériel en matière de promotion et de développement du sport féminin. A ce titre, l’Union Nationale du Sport Scolaire joue un rôle prépondérant dans l’accès aux pratiques sportives et aux responsabilités, dès l’entrée en 6ème, et ce particulièrement vers le public féminin. En lien avec les services de l’état et les collectivités territoriales, l’UNSS œuvre sur 2 axes en particulier :

  • D’une part à partir de la multi activités, pour l’accès aux filles comme aux garçons à toutes les formes de pratique en permettant une offre la plus large et la plus attrayante possible
  • D’autre part, en offrant une réelle ouverture vers le monde extérieur par l’apprentissage à la vie associative / Dossier « Jeunes Officiels » -juge, arbitre, coach, jeune dirigeante.

Chaque sportive, de la 6e à la terminale peut ainsi trouver sa place. Les filles représentent désormais plus de 42% des licenciés et espèrent bien s’offrir la parité dans les années futures. D’une manière plus précise, si les filles occupent à l’UNSS une place de choix dans les activités artistiques telles que la danse chorégraphiée mais aussi battle hip-hop, la gymnastique artistique, acrobatique, rythmique, aérobic et le step, elles s’engagent aussi dans la natation, le basket-ball, le football, l’escalade, le volley-ball et le cross-country. Au cours de grands évènements tels que le Trophée filles en or qui récompensent 3 filles lors du cross national en prenant en compte leurs résultats sportifs et leur rayonnement au sein de la vie associative de leur établissement ou encore la course « La Lycéenne » qui a pris place chaque année en mars, l’UNSS poursuit son plan de féminisation et n’entend pas s’arrêter là.

Télécharger le fichier