Jeunes officiels - janvier 13, 2016 12:09

Claire, coach de basket et ex-jeune officielle

Publié par

Claire est étudiante en Management, et coach de basket. Elle était présente avec les jeunes de l’UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire) pour témoigner de son parcours lors du colloque organisé par le CNOSF et Femix’Sports.

  • Vous étiez intervenue en tant qu’ex-jeune officielle de l’UNSS. Expliquez-nous en quoi cela consistait.

J’ai été jeune officielle de l’UNSS il y a maintenant deux ans. Je suis encore investie aujourd’hui, notamment en participant à des colloques pour témoigner de mon parcours, comme celle organisée par Femix’Sports.

Etre jeune officiel c’est arbitrer des compétitions et être juge. Je l’ai fait pour le basket, le hip-hop et le golf, de la classe de sixième à la terminale.

J’étais aussi sportive, coach et vice-présidente de l’association sportive du lycée.

A l’époque, l’AS du lycée se mettait en place. J’ai justement commencé en mettant des actions en route comme par exemple la journée du sport scolaire. Il a fallu prévoir des animations, tout en ayant l’accord des professeurs. Cela m’a permis de me responsabiliser rapidement.

  • Combien de temps cela représentait pour vous en plus de votre apprentissage à l’école ?

Ce n’était pas dur de prendre ce temps-là. Je m’en occupais pendant les pauses entre midi et deux ou le mercredi après-midi. C’était pour moi un temps de loisirs, j’avais plaisir à le faire. En plus, les compétitions n’avaient pas lieu tous les mercredis. J’intervenais en aidant la prof de sport, je la remplaçais quand elle n’était pas là et je coachais une équipe de handball de garçons. Ça dépendait des semaines mais cela me prenait 4 à 5 heures par semaine.

Je me rappelle que mon prof de maths disait que je passais beaucoup de temps à voyager pour l’UNSS mais l’investissement qu’on y met, le réseau qu’on se crée et la responsabilité qu’on a font que j’ai une expérience en plus qui permet de me différencier des autres. Je préférais faire ça plutôt que des mathématiques.

  • Que faites-vous alors en ce moment ?

Je suis toujours à la recherche de nouveaux challenges. L’année dernière, j’étais joueuse de basket. Je participais également à deux associations de mon IUT, le Bureau des Sports, où j’étais capitaine de l’équipe de basket et le Bureau des Etudiants, en tant que vice-présidente.

Cette année, j’ai aussi envie de nouveaux challenges. Je coache avec ma mère une équipe de garçons. J’avais toujours aimé faire ça. Comme ma mère ne pouvait pas le faire seule, elle me l’a proposé et on fait ça à deux.

J’adore transmettre ma passion aux autres. C’est plus motivant et bénéfique pour moi.

…suite de l’interview sur Femixsports.fr