Actualités, Championnat de France - juin 20, 2019 9:24

Christophe Luczak : «L’athlétisme est un sport majeur et fondamental à l’UNSS »

Publié par

 

L’espace de trois jours (18 au 21 juin), Poitiers accueille les championnats de France excellence collège. Christophe Luczak, directeur adjoint de l’UNSS en charge de l’athlétisme, présent sur place nous apporte un éclairage sur la discipline.

 

Bonjour Christophe, vous êtes en charge de l’athlétisme à la direction nationale de l’UNSS. Quel regard portez-vous sur cette discipline ?

 

J’ai surtout envie de dire quel regard portent sur l’athlétisme les 112000 licenciés dont 53000 filles dans nos associations sportives scolaires ! Ce sont aussi 6300 enseignants d’EPS, qui chaque année, programment et animent l’athlétisme dans leurs associations sportives d’établissement. Et on arrive à presque 15000 enseignants en crosscountry.

Une fois ces chiffres posés, on comprend tout de suite le poids, l’histoire, la dimension culturelle et sportive de l’athlétisme dans la fédération UNSS. Nous pouvons tous être fiers de cela, et n’hésitons pas à le rappeler, l’athlétisme est un sport majeur et fondamental à l’UNSS. Rajoutons aussi les presque 300 000 licenciés en crosscountry, et vous avez là tous les atouts d’un sport qui continue d’être très bien ancré dans les associations sportives. D’ailleurs, il est intéressant de signaler que beaucoup d’élèves licenciés à l’UNSS, pourront passer par l’athlétisme à un moment donné de leur parcours dans l’association sportive, même s’ils découvrent la pratique sportive dans une autre activité. Il y aura toujours un enseignant d’EPS qui va repérer chez ses élèves des qualités à exploiter en athlétisme et en crosscountry.

J’ai aussi un regard d’une discipline sportive d’une grande richesse éducative, ouverte à tous, s’adressant à tous les élèves quel que soit le niveau de ces élèves.

C’est un travail de fond que nous menons avec la fédération française d’athlétisme, avec une collaboration exemplaire sur l’ensemble du territoire, à tous les niveaux. Ces dernières années ont été intenses, avec beaucoup d’innovations, de projets communs lancés, que cela soit l’organisation du championnat du monde scolaire ISF d’athlétisme Nancy 2017, le championnat du monde scolaire ISF Crosscountry Paris 2018, le programme Graines d’Athlètes, ou encore la construction du programme éducatif du championnat d’Europe d’athlétisme Paris 2020.

Cela nous mène aussi à des résultats exceptionnels durant le championnat du monde scolaire d’athlétisme Split 2019 : vice-champion du monde scolaire en catégorie « school team » avec le lycée Uruguay France d’Avon, vice-champion du monde en catégorie « selected team » filles et 3èmeen « selected team » garçons. C’est tout simplement historique !

 

 

Du 18 au 21 juin, Poitiers accueille les championnats de France collèges. A quoi peut-on s’attendre ?

 

Ce championnat de France UNSS d’athlétisme estival collège est l’un des plus important, et peut être l’un des plus beaux. 100 équipes mixtes de l’ensemble du territoire, métropole et outre-mer, 600 élèves, 80 jeunes juges, presque 200 enseignants d’EPS, 45 jeunes organisateurs, 30 jeunes reporters… et même 120 choristes se donnent rendez-vous à Poitiers du 18 au 21 juin 2019.

Poitiers devient en l’espace de quelques jours la capitale de l’athlétisme scolaire, c’est cela le symbole de ce championnat de France. Et le stade Rébeilleau de Poitiers, a une vraie valeur historique dans l’athlétisme français.

 

L’organisation d’un championnat de France est toujours un moment particulier pour un département ou une région. Quel est le message global que vous cherchez à envoyer lors d’un tel évènement ?

 

C’est assez simple et lisible : nous essayons constamment de faire vivre une expérience totale à un élève, et lui faire partager ainsi beaucoup plus que du sport. Tradition, modernité, sport, culture, rencontre, partage, identité, tout cela raisonne dans l’esprit de chacun des participants.

Ici, à Poitiers, reconnaissons que le travail fourni depuis un an par le service régional UNSS de Poitiers avec l’ensemble des équipes départementales UNSS, l’académie de Poitiers, la ligue d’athlétisme de Nouvelle Aquitaine, la ville de Poitiers et l’ensemble des collectivités est juste remarquable. Village sport santé durant l’évènement, hébergement au Futuroscope, travail multi partenarial, site historique, animations constantes, implication des établissements scolaires, c’est juste remarquable.

En collaboration avec la fédération française d’athlétisme, nous essayons également de bien préparer et de bien communiquer autour du programme éducatif des championnats d’Europe d’athlétisme Paris 2020. Il est fondamental que nos licenciés et enseignants d’EPS puissent vivre un tel grand évènement sportif international. L’héritage de cet évènement sera en partie l’éducation et la jeunesse. Ces championnats de France sont des moments exceptionnels pour cela, car cela clôture toute une année scolaire…et cela en ouvre très rapidement une autre : une fois l’évènement terminé, l’élève n’a qu’une envie, c’est de vite revenir, s’entrainer, partager, se qualifier avec son équipe pour revivre cela !

 

On se rend compte qu’il existe énormément de championnats de France, en athlétisme comme dans d’autres sports. Pensez-vous que tout ça aide à valoriser une discipline ?

 

Quand on parle de championnat de France, cela veut obligatoirement dire qu’il y a en amont des championnats académiques, départementaux, de districts et d’établissements ! Un championnat de France ne dynamise pas qu’un territoire ou une ville d’accueil, ou uniquement les élèves qualifiés, cela dynamise l’ensemble du territoire français. Une AS, un élève qui s’engage dans la pratique pourra avoir la chance de vivre ces évènements mixtes, fédérateurs, festifs, institutionnalisés, codifiés et réglementés. Le décorum d’un stade d’athlétisme en configuration de compétition est unique. C’est tout le travail de nos directeurs UNSS en partenariat avec les ligues et comités départementaux de la FFA qu’il faut aussi saluer derrière tout cela.

 

On sait que l’UNSS est une fédération qui découvre beaucoup de jeunes talents. Quel regard portez-vous sur ça ?

 

Ces talents sont devenus tout naturellement les ambassadeurs de l’UNSS, et c’est ça aussi qui est formidable.. ! Je pense à Renaud Lavillenie qui a une vraie sensibilité au sport et à l’éducation pour tous chez les jeunes, à Muriel Hurtis, Pascal Martinot Lagarde ou encore Ladji Doucouré. Nous ne les remercierons jamais assez de venir porter ce message à l’ensemble de nos jeunes licenciés. Ce n’est pas un petit investissement pour eux, tout cela a un sens très clair et une haute portée symbolique. J’ai en tête cette anecdote de Ladji Doucouré qui découvre le sport scolaire dans son collège, d’abord via le football puis très rapidement en athlé grâce à son enseignant d’EPS : il a encore clairement en tête son tout premier déplacement de sport scolaire, en benjamins…dans la ville voisine. Une aventure à part entière, une expérience de vie totale qui a marqué son parcours jusqu’au plus haut niveau mondial. Partager beaucoup plus que du sport, beaucoup plus que de l’athlétisme. C’est aussi le message que véhiculent les enseignants d’EPS lorsqu’ils croisent dans leur carrière un futur talent. Faisons le vœu de regarder tout cela avec beaucoup d’émotions durant les Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 !

LIENS :

Ambassadeurs UNSS

https://unss.org/ambassadeurs/

UNSS Poitiers

Service Régional UNS