Actualités - février 23, 2020 9:46

Christophe Lafond, MGEN : « Il faut faciliter l’accès à la pratique sportive et à l’activité physique pour tous »

Publié par

Partenaire privilégié des championnats de France de cross, la MGEN était représenté par son vice-président lors de l’édition rémoise. Christophe Lafond revient avec nous sur ce moment privilégié où le sport n’était pas la seule chose mise à l’honneur.

 

Vous étiez présent à Reims pour les finales nationales de cross MGEN UNSS. En tant que vice-président de la MGEN, Quel retour faîtes-vous de cet évènement ?

Ce fut un très bel événement mêlant sport, solidarité et convivialité. Nous sommes fiers de contribuer à cette belle réussite collective réunissant 2 500 jeunes et 500 organisateurs sur deux jours à Reims.  

 

La MGEN, partenaire du cross national., pouvez-vous nous en rappeler les raisons principales ?

MGEN promeut le sport santé et l’activité physique adaptée à tous les âges depuis plusieurs années. Nous sommes acteurs de santé envers plusieurs populations, la plus importante étant celle de la communauté éducative. C’est donc très naturellement que nous agissons aux côtés du sport scolaire et de l’UNSS. Nous souhaitons renforcer et concrétiser davantage cette orientation et ce choix. Nous sommes très fiers de cet événement des Finales nationales de Cross MGEN UNSS 2020 à Reims.

 

Autour de sportifs de haut niveau mais aussi du sport pour tous, la MGEN se montre très présente dans le monde sportif.  Quel est le message lié à tout ça ?

La bonne santé physique et psychique se nourrit du sport et de l’activité physique adaptée, quels que soient les âges. Passons de l’assurance maladie, à l’assurance santé. Nous souhaitons aller beaucoup plus loin que le sport sur ordonnance, dont on parle de plus en plus à l’occasion d’initiatives ou d’activités de différents acteurs.

Accompagner de jeunes talents sportifs, porter avec eux une image du sport plaisir, du sport santé, partager l’esprit collectif, la laïcité et la citoyenneté. Avec eux comme avec des sportifs de haut niveau.  

 

La France est pratiquante mais ne valorise pas trop le sport dans sa globalité. Partagez-vous cette analyse ?

Oui, nous partageons cette analyse. Et nous partageons avec l’UNSS la volonté d’une pratique dès le plus jeune âge, à l’école, dans un esprit de bonne santé, de solidarité, de responsabilité et de partage.

 

En étant au plus proche du milieu scolaire, qu’est-ce qui vous semble prépondérant de développer afin de faire évoluer les choses ?

Il nous semble important de faciliter l’accès à la pratique sportive et à l’activité physique pour tous et partout. Nous devons collectivement, UNSS et nous, encourager toutes celles et ceux qui agissent dans cette direction : professeurs, éducateurs sportifs, parents, organisateurs, bénévoles…

 

On évoque souvent en France le sport comme un outil pour la santé, combattre l’obésité. A l’évocation de ces problématiques, quel regard portez-vous sur cet aspect ?

Oui, bien sûr, on peut évoquer l’aspect préventif du sport vis-à-vis de certaines pathologies comme l’obésité. Il serait réducteur de s’en tenir à cet aspect. L’activité physique et le sport santé peuvent et doivent contribuer plus largement à une manière de prendre soin de soi, de vivre ensemble et d’agir dans un esprit solidaire.

 

LIENS :

MGEN : https://www.mgen.fr/

Championnat de France de cross UNSS MGEN : https://www.facebook.com/FranceUNSScross/