À la une - juin 13, 2017 3:44

Christophe Bouchard : «Les JIJ dépassent le simple cadre du sport »

Publié par

Christophe Bouchard, directeur de l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger) a accepté de nous faire partager son sentiment après la tenue des JIJ (Jeux Internationaux de la Jeunesse) qui ont eu lieu à Marseille.

1°) Les JIJ représentent un rendez-vous important pour l’AEFE. En cette année spéciale, quel regard portez-vous sur le sport en général ?

Cette année est une année particulière en matière de sport et de la place du sport à l’école. A l’AEFE, nous apportons une importance de plus en plus croissante au sport. C’est aussi un moyen de faire vivre ce réseau des écoles françaises à l’étranger donc de permettre des rencontres entre les différents lycées. Les JIJ restent l’évènement le plus connu, le plus généraliste mais il existe aussi des rencontres en football, rugby et d’autres disciplines. En cette année de l’olympisme avec la candidature de Paris 2024, on a décidé que tous les lycées français de l’étranger soutiendraient ce projet. Cela nous paraît être un défi, un pari formidable pour tout le monde et notamment pour toute cette jeunesse afin de l’inciter à la pratique du sport. C’est une année vraiment spéciale.

2°) Qu’est ce que les JIJ ont apporté à la jeunesse ?

Cela apporte beaucoup de choses. Il y a le côté strictement sportif. Afin que le sport se développe, il y a des moments dans les collèges, les lycées mais il faut aussi des évènements particuliers. Les JIJ, c’est exactement ça. Cela dépasse le simple cadre du sport avec un aspect culturel important. C’est surtout la rencontre entre tous ces lycées venus du monde entier. Encore plus que le sport, plus que la compétition, c’est avant tout un moment de rencontre.

3°) L’esprit des JIJ est celui du partage. En quoi cela est-il important pour l’AEFE ?

Le sport est important sur le plan strictement physique mais pas que. On veut vraiment mettre le sport au cœur de l’action éducative. C’est justement le partage, car on est dans une équipe, on dépend des autres. Il faut apprendre à jouer, à travailler ensemble. Ensuite, il y a le respect de l’autre, des règles. Tout cela sont des leçons apprises grâce au sport de façon agréable qui doivent servir sur tous les autres aspects de la vie d’un jeune citoyen.

4°) Au fil des années, l’AEFE développe de plus en plus de programmes. Qu’est ce qui fait justement votre force ?

C’est évidemment d’avoir des écoles partout dans le monde qui ont pour point commun d’avoir le même cursus d’éducation. Ensuite, il y a tout l’aspect diversité. On fait donc en sorte d’avoir de plus en plus d’opérations qui permettent à tous ces jeunes de se rencontrer, autour du sport mais pas seulement, cela peut être culturel, éducatif. Avec près de 500 écoles dans le monde, on veut que le lycéen ait une chance d’échanger avec d’autres et de découvrir d’autres cultures afin de s’ouvrir sur le monde.

 

LIENS :

AEFE

JIJ Marseille