À la une - avril 25, 2017 11:57

Arnaud Bidel : “Un honneur d’être chef de délégation”

Publié par

Directeur régional de l’académie de Caen, Arnaud Bidel va vivre sa première expérience en tant que chef de délégation lors des championnats du monde scolaire de basket qui débutent le 29 avril à Porec (Croatie). Il nous confie ses impressions quelques jours avant le grand départ.

 

1°) Arnaud, comment appréhendez-vous votre déplacement en tant que chef de délégation au championnat du monde de basket à Porec?

C’est un honneur que m’a fait la direction nationale en me nommant chef de délégation sur cette compétition. C’est la première fois que je vais endosser ce rôle et j’espère que je serai à la hauteur. Il faudra prendre la mesure de l’ensemble des aspects de mon rôle : diplomatique, sportif, technique et communication. Il faut faire en sorte que le sport scolaire fasse rayonner la France à l’étranger.

 

2°) Qu’attendez-vous de ce déplacement d’un point de vue sportif et culturel ? 

basketJe ne sais pas trop à quoi m’attendre lors de cet ISF ! Bien entendu voir du beau jeu, de belles équipes et de belles actions … mais aussi voir des moments de fairplay et de fraternité (nous en avons bien besoin). Et puis l’aspect culturel sera, je n’en doute pas, un moment fort et inoubliable de ce championnat du monde scolaire de basket : aller à la rencontre des autres, de leur culture, de leur histoire et partager ces moments avec eux, cela va nous enrichir personnellement. Plus généralement, voir et faire parti d’une organisation comme celle-là sera à n’en pas douter riche d’expériences et de connaissances ( peut-être réutilisables un jour dans mon académie).

 

3°) Quelles sont les ambitions des équipes de France présentes en Croatie ?

Lors des dernieres éditions de l’ISF basket, les équipes de France ont très bien figuré. J’espère qu’il en sera de même cette année avec nos équipes où les filles et les garçons donneront le meilleur d’eux-mêmes ! mais je n’en doute pas : porter le maillot de l’équipe de France donne un surcroit d’envie et de motivation. Et puis, si tel n’est pas le cas, l’important n’est-il pas de participer ?

 

4°) Cet ISF est un moment de partage et de convivialité. Pensez-vous que ce soit ça la clé de la réussite d’un bon championnat du monde ?

Si ce n’est la clé, c’est en tous les cas ce qui fait basculer un championnat dans une expérience unique et inoubliable. L’aspect sportif est important, il y a un titre de champion du monde scolaire de basket mais je l’ai dit plus haut, ce dont tout le monde a besoin, c’est de la joie, du bonheur, de la fraternité et de l’échange ! j’espère que nous pourrons avoir tout cela et même encore plus.

 

5°) En tant que chef de délégation, quel rôle allez-vous jouer sur et en dehors des parquets ?

Malheureusement, sur les parquets, je n’aurai pas un grand rôle à jouer (je suis un piètre basketteur) !! Plus sérieusement, mon rôle sera de faire en sorte que tout soit fluide pour les équipes de France lors de leur tournoi, de faire du lien avec les organisateurs pour régler les petits soucis qui pourraient apparaître ici ou là. D’un point de vue plus général, l’idée est de créer du lien et des contacts avec les fédérations sportives scolaires étrangères pour permettre de soutenir la stratégie internationale de la direction nationale UNSS. Enfin, il faudra que tous ensemble, nous portions haut les couleurs de la France sur et en dehors des parquets.

 

LIENS :

International school federation

Equipes de France UNSS