À la une - février 28, 2017 12:18

Arnaud Bidel : «Lutter contre les préjugés »

Publié par

Après Montpellier et Bordeaux, Caen et sa région proposeront une journée exceptionnelle le 8 mars prochain autour de la course « La Lycéenne MAIF Run ». Arnaud Bidel, directeur régional, nous décortique ce mercredi pas comme les autres.

 

1°) Pour sa première édition, La Lycéenne sera un evènement commun dans de nombreuses villes de France. Pourriez-vous nous expliquer ce qui se prépare dans votre région ?

capture-decran-2017-02-28-a-12-22-28A Caen, tout d’abord, nous allons mettre en place 3 villages sur un même lieu entre 13h30 et 15h00 : 1) un village fitness où les jeunes filles pourront tester et s’exercer dans de nombreuses activités dites “de la forme” (Zumba, step, circuit training, body-punch) et le comité régional de l’EPGV fera passer des tests physiques aux jeunes filles qui le souhaitent (cardio, force, souplesse, habileté motrice) ; 2) un village santé pour la promotion du sport comme outil de santé et de bien-être : le CHU de Caen sera présent pour expliquer en quoi le sport est bon pour lutter contre le cancer, contre la mucoviscidose, contre l’obésité, le diabète, la MGEN sera également présente et nous mettrons en place un stand qui me tient à cœur : les gestes qui sauvent (avoir les bons réflexes au bon moment). Cette lycéenne se veut aussi citoyenne ! ; 3) village partenaire avec notamment le CROS de Basse-Normandie qui fera la promotion des valeurs de l’olympisme et de la candidature de Paris aux JO 2024. A partir de 15h00 : une color-run de 3km sera organisée pour les 1042 jeunes filles inscrites : rire, bonne humeur, plaisir et partage seront au rendez-vous !! Pour conclure : une grande danse finale avec un lancer de poudre individuel pour répartir avec des souvenirs plein la tête et des couleurs partout sur le corps.

 

2°) La journée du 8 mars se veut symbolique. L’UNSS continue de progresser concernant la féminisation de ses activités. Quel regard portez-vous sur cette évolution ?
En tant que fédération sportive de l’Education Nationale, nous nous devons d’être exemplaire au sujet de la féminisation et de la mixité : il n’y a aucune raison pour que les filles fassent moins de sport que les garçons. A nous de lutter contre les préjugés et de trouver les clés pour leur faire mettre un pied dans le sport scolaire à toutes les jeunes filles qui n’osent pas. Cette journée du 08 mars sera un incroyable vecteur à ce sujet : si nous arrivons à motiver à pratiquer une activité physique et sportive ne serait-ce qu’à une seule fille qui n’était pas pratiquante avant, alors nous aurons réussi notre pari. Et peu importe la raison : pour sa santé, pour être avec ses copines, pour son plaisir, pour partager de bons moments .. l’important, c’est de pratiquer !

 

3°) Cette notion de partage semble se développer de plus en plus. Que pensez-vous de l’idée même de cette course qui va mêler des licenciées et des non-licenciées ?
Comme je l’indiquais précédemment, le partage est une chose importante pour motiver les jeunes filles à pratiquer. C’est plus facile de prendre du plaisir en groupe, lors d’événement promotionnel sans but de performance .. le reste viendra petit à petit : l’envie de faire mieux, de faire plus longtemps, de faire plus vite ! Encore une fois, le message est clair pour cette “lycéenne” : prenez du plaisir avec vos camarades, encouragez-vous, soutenez-vous !

 

caen4°) Quelles sont les personnalités qui seront présents lors de l’évènement dans votre région ?
A Caen, il y aura comme marraine : Maéva Danois, jeune athlète du département qui est régulièrement appelée en équipe de France d’athlétisme et qui est passée par le sport scolaire pendant sa scolarité ; comme parrain, il y aura Ma2x, jeune chanteur de Seine-Maritime. Enfin, la députée du Calvados et 1ère vice-présidente de l’assemblée nationale, Madame Laurence Dumont, sera également présente. Elle soutient l’événement dans un projet plus global qu’elle mène avec le mouvement sportif dans le Calvados pour mobiliser la population à la candidature de Paris aux JO de 2024.

 

5°) Avez-vous une chose à rajouter concernant un élément particulier lié à cet évènement ?

1042 inscrites ! ce sera beau et ce sera fort .. nous allons marquer de notre empreinte le mouvement sportif en Normandie !

 

LIENS :

 

UNSS académie de Caen

 

Stéphane Arias : « Rendre le sport plus accessible à tous »