Info des régions - février 14, 2018 9:00

Argentan a fêté les espoirs du badminton

Publié par

Du 5 au 9 février 2018, Argentan a accueilli les meilleures équipes lycéennes françaises de badminton. Un succès d’organisation malgré des conditions climatiques difficiles.

Et à la fin c’est Talence qui gagne. Ni les encouragements venus du banc des finalistes, le lycée Choiseul de Tours, ni les timides applaudissements du public n’auront suffi. Le lycée Victor-Louis en région bordelaise, grand favori, a été sacré, hier, champion de France UNSS (Union nationale du sport scolaire) excellence, clôturant cinq jours de compétition à Argentan.

La ville accueillait depuis lundi dernier les championnats de France lycées de badminton. Compétition par équipes mixtes, elle regroupait deux tableaux : établissement pour les joueurs non classés et excellence pour ceux d’un niveau supérieur. Malgré les conditions climatiques, la qualité de l’organisation a été mise en avant dans les conversations des participants.

 

 

« C’était le championnat de France de l’adaptation », sourit Nathalie Vallognes, directrice adjointe de l’UNSS Caen. À cause des conditions météorologiques, neuf équipes sur les vingt-sept attendues pour la compétition excellence, n’ont pu se déplacer. « Il a fallu revoir les tableaux mais l’avantage c’est que tous les matches ont eu lieu au gymnase André-Jidouard, c’est plus convivial pour les jeunes d’être au même endroit », confie Corinne Renoir, membre de l’organisation.

Mézeray a fini 7e

La neige n’a toutefois pas empêché une équipe réunionnaise de participer au tournoi. « Nous sommes arrivés lundi en fin de matinée, c’était un choc thermique, on a perdu 30 °C, explique Céline, professeur d’EPS. Nous sommes devenus fans d’Argentan. On a été super bien reçus. »

 

 

Pendant le match, les badistes sont coachés par un coéquipier.
Pendant le match, les badistes sont coachés par un coéquipier. | Jérémy Chatet

Pour ces lycéens, c’était la première fois qu’ils participaient à un tournoi en métropole. « Le niveau est plus élevé qu’à La Réunion, concède Ethan, en rangeant ses affaires. Chez nous on ne fait que six tournois par an alors qu’ici, ils en font vingt. Du coup c’est injouable contre ces équipes mais c’était une super opportunité de se frotter à eux. »

Repêché de dernière minute, le lycée Mézeray a, lui aussi, participé à la fête. L’équipe argentanaise a terminé à la 7e place. Avec une pointe de regret pour l’entraîneur Guy Frénéhard : « On méritait de finir 6es. » Pour ces lycéens argentanais, l’occasion de regoûter à un championnat de France UNSS ne devrait pas se représenter de sitôt. « Depuis que Caen a un pôle espoir, nos meilleurs joueurs vont là-bas et c’est devenu impossible de finir champion régional », regrette Guy Frénéhard.

 

 

Le lycée Laplace à Caen termine troisième et complète le poidum.

Les badistes de Talence sont, eux, loin de ces préoccupations. Grâce à leur titre de champion de France, ils s’envoleront en Inde, en avril, pour représenter la France lors des championnats du monde.