Actualités - décembre 14, 2017 9:12

Amel Cogard : «Le sport est très fédérateur, vecteur de transmission de valeurs »

Publié par

L’espace de 4 jours a eu lieu la semaine de l’éducation. A cette occasion, Amel Cogard, Directrice des services Education/Jeunesse à FranceTV Education a gentiment accepté de nous rappeler l’importance de cet évènement auquel l’UNSS a évidemment participé.

1°) Madame Cogard, durant 4 jours a eu lieu la semaine de l’éducation FTV. Pouvez-vous nous rappeler les grandes lignes de cette semaine de l’éducation?

France Télévisions a aamelccueilli  pendant la semaine du 4 au 8 décembre 1600 élèves, des enseignants et des éducateurs pour débattre avec des journalistes, des comédiens, des sportifs, des professionnels de l’audiovisuel, des historiens… sur des sujets qui intéressent le jeune public : les fake news, la liberté d’expression, les valeurs du sport, les discriminations, le traitement des flux migratoires par les médias. La semaine de l’éducation s’est également déroulée dans les stations régionales et dans les Outre-mer avec près de 300 élèves participants.
Notre objectif est de donner la parole au jeune public et de susciter le débat sur des sujets d’actualité et de société à partir de nos programmes.

2°) En tant directrice des services numériques jeunesse et éducation de France Télévisions, quelle est votre ligne éditoriale directrice?

Nos offres jeunesses permettent aux publics de Zouzous (3-6 ans) et de Ludo (les plus de 6 ans) de retrouver leurs héros préférés dans un univers sécurisé, adapté à leurs besoins, accompagnés d’activités ludo-éducatives.
Les offres numériques jeunesse sont co-construites avec les parents et répondent aussi bien aux attentes de ces derniers qu’à celles des enfants. Cette puissance de nos offres, avec plus d’1 milliard de vidéo vues cette année, nous permet aujourd’hui d’être dans le top des offres jeunesse/famille sur les stores des applications mobiles.

 

Nous avons deux offres dédiées à la communauté éducative, francetv éducation et lesite.tv. La première s’adresse aux familles en proposant des contenus qui permettent de réviser des notions clés en lien avec les programmes scolaires, la 2e offre s’adresse exclusivement aux enseignants et propose un catalogue vidéo et audio de plus de 1500 programmes expertisés, indexés et documentés par Canopé. Tout le groupe France Télévisions porte également une mission éducative au travers de ses programmes, tel que la fiction « Marion, 13 ans » sur harcèlement scolaire, des documentaires histoire, les jeunesses hitlériennes, etc. L’offre d’information, elle aussi fait beaucoup pour la pédagogie des jeunes et du grand public sur les questions d’éducation aux médias (fake news, série « première campagne », etc.).

 

En complément et pour toucher le plus grand nombre, nous renforçons la présence de nos contenus jeunesse et éducation sur les plateformes sociales qui sont devenus des carrefours d’audiences dans l’usage du jeune public.

 

3°) Vous collaborez depuis plusieurs années avec l’UNSS. Qu’est ce qui vous intéressé dans ce rapprochement?

Notre collaboration a commencé avec la co-production d’une websérie dédiée aux règles du sport, qui nous a permis d’enrichir notre catalogue sur cette thématique qui est majeure pour le jeune public. L’organisation de la journée sport dans le cadre de la semaine de l’éducation est le fruit d’une collaboration étroite avec l’unss, l’ufolep, l’usep. Nous avons en co-construit cette journée et en nous appuyant sur nos expertises réciproques.

 

4°) Plusieurs projets sont en cours avec l’UNSS. Pouvez-vous nous en parler?


Les Jo 2024, sont une réelle opportunité pour collaborer à nouveau ensemble sur cette thématique et proposer de nouvelles ressources sur les valeurs véhiculées par l’olympisme et le sport, sur les règles du sport et d’autres opérations de terrain que nous pourrons co-organiser.

 

5°) Le sport, avec l’obtention des JO 2024, semble devenir un véritable enjeu à tous les niveaux. Est-ce votre avis?

Le sport est très fédérateur. C’est un merveilleux vecteur de transmission de valeurs et ce sujet qui intéresse très fortement notre public. Beaucoup de jeunes présents à la semaine de l’éducation ont interpellé la ministre des sports pour lui demander comment ils peuvent s’impliquer dans l’organisation de ces JO. Ils sont très motivés et très volontaires pour contribuer à la réussite de ces JO à Paris.
Je pense qu’il y a une vraie attente de ce public. Les JO à Paris sont porteurs de beaucoup d’espoir…

 

6°) Lorsque l’on évoque sport et éducation, on arrive souvent à une forme d’équilibre pour les enfants. Pensez-vous, vous aussi que sport et éducation sont parfaitement complémentaires? 

Totalement, le sport est un outil redoutable pour véhiculer des messages auprès des jeunes et faire changer les mentalités et les comportements. Il est indispensable de rappeler régulièrement dans les prochaines années les valeurs du sport : respect de l’autre, dépassement de soi, respect des règles, courage, …et faire passer le message que tous les jeunes doivent faire plus de sport.
La thématique de la santé et le sport devient cruciale. A l’heure du numérique, les jeunes font de moins en moins de sport, or c’est indispensable de leur expliquer les conséquences de cette démarche et de faire de la prévention.