À la une, Actualités - décembre 12, 2019 1:24

Abidjan, le journal de Louise

Publié par

Dans le cadre de sa fonction de Jeune reporter, Louise Pailloux a la chance d’accompagner une délégation de jeunes officiels à Abidjan. Pendant 5 jours, elle va les suivre, les photographier, les interviewer et essayer de faire vivre aux licenciés UNSS restés en France le séjour de ses jeunes chanceux. Journal de bord d’une jeune reporter. 

 

Jour 3, enfin la compétition

Nous rentrons dans le vif du sujet avec le début de la compétition. Toutes les équipes des différentes régions vont s’affronter sur deux jours sous une chaleur de plomb.

Pour commencer cette journée très chargée, nos jeunes officiels ont arbitré les finales des jeux scolaires et universitaires de la zone 4.

Un peu déboussolés au départ, nos arbitres de football ont dû s’adapter au contexte différent de ce qu’ils vivent en France :  une chaleur pesante, un contexte de jeu rendu complexe par l’irrégularité du terrain et un engagement physique des joueurs surdimensionné sur les deux premières rencontres. Malgré tout, ils sont restés attentifs du premier à leur dernier match. Ils ont fait preuve d’attention sans faille pour anticiper au mieux et canaliser les énergies débordantes. La troisième rencontre a offert une qualité de jeu plus fluide et plus construite que les deux premières. Une expérience atypique pour nos jeunes arbitres qui leur laissera un grand souvenir.

Du côté du handball, une technique plus faible qu’en France. Cependant, les handballeuses ivoiriennes ont fait preuve d’un état d’esprit d’équipe impressionnant. L’arbitrage a été compliqué à quelques moments par la faute d’un jeu souvent confus.

Nous sommes retournés au village de la veille après le déjeuner pour pouvoir faire des dons sportifs à l’école. La maîtresse a été très heureuse de nous revoir avec un grand sac pour les enfants. Ce fut un moment encore plus émotionnel que la veille.

Pour finir cette journée, nous avons visité l’école supérieure de polytechnique. Cette visite fut appréciée par tout le monde. Elle fut enrichissante et a permis de voir que malgré la pauvreté du pays le gouvernement cherche à le valoriser et former une élite. Juste avant de rentrer à l’hôtel nous avons fait un arrêt au lac des caïmans.

LIEN :

Revivre le Jour 2