À la une - septembre 5, 2017 10:27

A la rentrée 2017, le projet V2S (Volunteering in School Sport) continue !

Publié par

Les quatre participant.e.s français.e.s du projet européen « Volunteering in School Sport » (V2S), orchestré par la Fédération Internationale de Sport Scolaire (ISF) vont de nouveau se mobiliser cette année scolaire, et ce, dès le mois de septembre.

 

Après une formation à Budapest lors de laquelle Ugo, Perrine, Alice et Louise avaient intégré un groupe de 24 jeunes volontaires européenn.e.s en avril dernier, ils ont eu la chance de participer à des évènements UNSS dans leur service départemental ou régional respectif ; l’occasion pour eux.elles de prendre de nouvelles responsabilités, et surtout, de partager leurs compétences au niveau local. Ugo témoigne : « dès mon arrivé à Mulhouse, j’ai été pris en charge par un professeur qui s’occupait des jeunes organisateurs, le lendemain j’ai été intégré à l’équipe des jeunes reporters. Notre rôle consistait à prendre les athlètes, jeunes coachs, jeunes officiels, professeurs en photo, et surtout réaliser des reportages, nous en faisions environ 3 ou 4 par jour. »

 

Intitulé « Volunteering with School Sport » (V2S), le but du projet est de faire intervenir plus de jeunes bénévoles dans les organisations de sport scolaire, et de leur donner plus de responsabilités. En s’engageant bénévolement dans le sport, les jeunes développent des compétences et acquièrent des expériences professionnelles qui sont un atout dans tous les domaines de la vie, comme le souligne Perrine : « cette compétition m’a appris à avoir d’avantage confiance en moi, et d’être plus ouverte aux autres, ce qui était vraiment compliqué pour moi au départ ». Il parait donc primordiale qu’un plus grand nombre de jeunes s’investissent volontairement dans le sport scolaire, mais surtout qu’ils.elles apprennent à reconnaitre les compétences ainsi mobilisées, puis à les valoriser, ce qu’Alice a pu observer : « à la suite de cette implémentation, je garde à l’esprit que les jeunes officiels devraient avoir plus conscience de l’importance de leur rôle. Ils devraient aussi réaliser tout ce que cela leur apporte : et c’est pour ça que le projet V2S est une chance, il m’a permis de comprendre tout cela ».

 

En juin, avec leurs ami.e.s internationaux.ales, ces quatre jeunes UNSS ont intégré le Championnat européen de Badminton scolaire à Clermont-Ferrand, un évènement ISF pendant lequel ils.elles ont proposé des activités éducatives pour sensibiliser leurs paires à l’importance de l’engagement volontaire dans le sport scolaire.

 

Le projet se terminera en novembre avec une semaine d’évaluation en Croatie qui rassemblera l’intégralité du groupe V2S, provenant de 6 pays différents. Mais avant cela, Alice, Louise, Ugo et Perrine vont intégrer l’équipe d’organisation de la Journée Nationale du Sport Scolaire (JNSS), grâce au service régional UNSS de Paris. En plus de s’immiscer dans les coulisses d’un évènement de sport scolaire qui attend quelques 1500 jeunes le 27 septembre à Paris, ils.elles pourront également tenir un stand lors de cette journée festive. Ils.elles présenteront leur projet aux participant.e.s en proposant des activités créatives et ludiques pour faire entendre leur voix, celle de la jeunesse.

 

Plus d’information sur la page Facebook du projet V2S : https://www.facebook.com/V2Sproject/ et sur le site de l’ISF : http://www.isfsports.org/volunteering-school-sport-v2s

clermont-ferrand-1

 

 

TEMOIGNAGES :

Perrine, 16 ans, participante du projet ERASMUS+

« Mon implémentation nationale a eu lieu durant le championnat de France de course d’orientation collège, du 22 au 24 mai, dans la ville d’Aydat dans le Puy de Dôme, en Auvergne. Cette compétition a rassemblé 300 participants venus de toute la France. Cette compétition a pour particularité de regrouper des équipes de sport adapté mais aussi un projet mis en place par Monsieur Dume, d’éco-responsabilité qui implique 6 jeunes du Lycée Massillon à Clermont Ferrand. L’éco-responsabilité a été au cœur de cette compétition et j’ai trouvé ce projet particulièrement intéressant et bien organisé. Les jeunes se sont beaucoup impliqués dans ce projet. »

« Mon rôle était de suivre les jeunes arbitres durant cette compétition, j’ai pu les voir évoluer et assister à leur prise de responsabilité. Tous étaient content du déroulement de cette compétition, ils ont vraiment pris au sérieux leur rôle ; « sans nous il n’y aurait pas de compétition » Adeline, 14 ans, Paris. Il y avait une bonne ambiance et une bonne cohésion de groupe ce qui a facilité leur travail. Durant les interviews, j’ai posé la question du volontariat, qu’est-ce que cela représente pour eux ? la réponse a été la même pour tous « si personne n’est volontaire, on resterait au même stade, une compétition ne pourrait pas avoir lieu sans toutes les personnes derrière le rideau qui veillent au bon déroulement de cette compétition et qui l’organise » « il faut être volontaire pour prendre conscience de l’importance de notre rôle si peu reconnu. » »

 

Ugo Bitterly, 15 ans, participant au projet ERASMUS+

« J’ai fait mon implémentation nationale lors des championnats de France de Gymnastique Acrobatique qui se déroulaient  sur 4 jours, une soirée d’accueil, le 15 Mai, et 3 journées de compétitions. »

« Dès mon arrivé à Mulhouse, j’ai été pris en charge par un professeur qui s’occupait des jeunes organisateurs, le lendemain j’ai été intégré à l’équipe des jeunes reporters, nous étions 4, 2 garçons et 2 filles. Notre rôle consistait à prendre les athlètes, jeunes coachs, jeunes officiels, professeurs en photo, et surtout réaliser des reportages, nous en faisions environ 3 ou 4 par jour. »

« Cela m’a appris beaucoup de choses, à propos de l’organisation, de la gestion des équipes et des athlètes, mais aussi sur le travail de groupe car pendant ces 3 jours nous étions soudé, nous devions nous faire confiance et s’entraider. Je pense que ces championnats resteront gravés dans ma mémoire. »

 

clermont-ferrand-2